En ce beau dimanche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

En ce beau dimanche

Message par Pearl Lounge le Dim 11 Sep - 17:52

détails
Se détendre, oui mais...
... DANGEREUSEMENT
Pearl Lounge / Jan Lyons
Ʃkaemp はは ™

En ce dimanche matin, Pearl se réveilla de bonne heure. Elle ne faisait que très rarement la grasse matinée. Elle était plutôt du genre à apprécier le fait de pouvoir profiter de sa journée. Le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt et elle le pensait fortement. La veille, elle planifiait les tâches à effectuer, que ce soit des ingrates ou pour le plaisir. En fait, elle avait aussi tendance à procrastiner donc elle avait toujours du retard dans ce qu'elle devait entreprendre.

La première chose qu'elle s'était fixé de faire était un jogging. Elle appréciait de courir le matin avant que la foule n'envahît les allées du parc qu'elle affectionnait pour ce genre d'activité. Elle en faisait plusieurs fois le tour car il n'était pas très grand mais suffisant pour passer un agréable moment de détente. Elle enfila donc sa tenue de sport de couleur orange fluo. Elle aimait tout ce qui était voyant, elle ne voulait pas passer inaperçue.

Mais avant toute chose, elle allait prendre un bon petit déjeuner pour bien commencer et surtout partir le ventre plein. Elle redoutait toujours le coup de pompe par manque de sucre. Elle prépara des tartines de beurre et de confiture ainsi qu'un bol de Muesli. Elle coupa une pomme en tranches fines qu'elle avala lentement tout en buvant un bon thé parfumé à la bergamote. Une fois, le tout ingurgité, elle se prépara en cherchant ses clés. C'était un de ses défauts, elle les mettait un peu n'importe où et était incapable de les retrouver jusqu'à la dernière minute. Evidemment elle avait une montée d'adrénaline, ce qui la mettait en condition pour se défouler dans sa course.

Elle les trouva enfin et partit en claquant la porte derrière elle. Le parc n'était qu'à quelques rues de chez elle donc elle ne mit pas longtemps pour arriver devant l'entrée. Il venait juste d'ouvrir au public. Personne ne semblait être encore présent aux alentours. Elle avait les lieux pour elle toute seule, ce qu'elle appréciait, même si elle savait qu'il n'était jamais prudent de traîner dans des endroits déserts. Elle se souvenait des consignes de ses parents à ce sujet et gardait toujours à l'esprit qu'elle devait rester sur ses gardes sans faire de la paranoïa.

Elle venait d'entamer son premier tour de piste. Elle se sentait en forme, il faisait une belle journée, ensoleillée et déjà elle sentait la chaleur du soleil du matin. Les oiseaux chantaient, les parterres de fleurs étaient colorés avec du jaune, du rouge, du bleu. Tout était comme elle l'imaginait. Elle savait se créer un environnement favorable à la relaxation.

Tout à coup, quelqu'un la percuta violemment. Elle réalisa qu'elle n'était plus seule mais n'apprécia pas cette façon d'être bousculée.

- vous ne pouvez pas faire un peu attention ? Dit-elle sur un ton sec et froid.

Hors-sujet.


Pearl Lounge
Rebel

Féminin Messages : 49
Date d'inscription : 03/09/2016
Appartement : Appartement 4, Résidence C

Voir le profil de l'utilisateur http://www.ouaf-ouaf-pub.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: En ce beau dimanche

Message par Jan Lyons le Dim 11 Sep - 19:59


Ah, oups.
FT. PEARL LOUNGE

Cette nuit, Jan a mal dormi.
Ce n’est pas vraiment étonnant. Il n’a pas fait grand-chose de sa journée ; il s’est principalement ennuyé. Ce manque d’exercice, qu’il soit physique ou mental, a aussi provoqué un manque de fatigue.
Il a donc eu du mal à s’endormir, puis s’est réveillé plusieurs fois, pour au final se réveiller définitivement de très bonne heure.
« Décidément, il y a pas moyen de se reposer. », se dit-il avant  de se lever, s’étirer, et tranquillement s’installer sur une des chaises dans ce qui constitue sa cuisine.
Il a, du coup, eu l’occasion de bien réfléchir cette nuit ; il a pensé à tout ce à quoi il pouvait penser. Sa situation actuelle. Le passé. Le futur, même. Et sa vie – ou le mensonge qu’est sa vie.
Pourquoi devrait-il toujours mentir alors qu’il est dans un tout nouveau lieu, où sa vie pourrait repartir de zéro ? Peut-être parce qu’il ne pourrait pas lui-même se supporter comme il est réellement. Mais cela ne veut-il pas dire qu’il est devenu son propre mensonge ?
« Heh. »
Quoiqu’il en soit, il ne peut pas rester immobile toute la journée. Cependant il n’a pas la moindre idée de quoi faire. Il n’y a pas de lycée ou la moindre école dans cette ville, alors que c’est tout ce que Jan a toujours connu. De plus, il y a peu de chance pour lui de trouver un travail dans la sorte de… d’économie qu’il y a à l’intérieur de ce programme. Il n’a rencontré personne de vraiment intéressant – pas que beaucoup de monde l’aie jamais intéressé, de toute manière -, et n’a pas particulièrement d’activité à pratiquer. Il pourrait peut-être jouer de la musique, dessiner, ou quoi que ce soit, mais il faudrait pour cela acheter du matériel ; or, il n’en a vraiment pas la foi.
Jan est assez satisfait de s’être retrouvé ici. Au final, il est en sécurité, et sa vie a de la valeur -
« C’est faux, aucune valeur, ta vie n’a aucune valeur »
- et il faut la protéger, donc c’est une bonne chose. Et il n’est pas contre avoir à respecter des règles pour sa sécurité -
« Mais tu veux être les règles, tu ne peux pas te plier aux règles »
- c’est après tout logique, et elles n’entravent pas vraiment sa liberté. Jan n’a jamais été agressif avec qui que ce soit -
« T’as l’air de toi-même t’oublier »
- et ne compte jamais l’être, qui plus est, il est de nature très calme -
« Quelle blague »
- et est « pas » en paix avec le monde.
Mais il ne peut pas s’empêcher d’être attristé d’être aussi ennuyé.
Quoiqu’il en soit, il faut qu’il se débarrasse de ses pensées invasives. Se mentir à soi-même est le plus difficile, semblerait-il.
Il décide donc de sortir prendre l’air, se promener un peu. Il est si tôt que personne ne devrait le déranger. Après tout, les gens, quand ils n’ont pas d’école ou travail ou aller, dorment toujours jusqu’à l’heure la plus tardive possible. Le sommeil leur est si précieux.
Il se douche, s’habille, puis prend un rapide petit déjeuner, pour finalement prendre sa carte qui lui sert de clé et rien d’autre, et ouvrir la porte pour partir.
Il a peu de chance de croiser qui que ce soit, donc il n’aura pas à agir comme celui qu’il n’est pas, mais au cas où, il gardera son air tranquille qu’il maîtrise si bien.
« Menteur menteur menteur menteur sale menteur menteur menteur »
Il ferme la porte d’un grand coup de pied, et reste quelques instants la tête collée contre celle-ci, serrant les dents ; puis il la relève, sourit calmement, et descend dehors.
Il ne peut pas penser à un lieu plus tranquille que le parc, aussi se dirige-t-il vers celui-ci. Il marche, et se perd rapidement dans ses pensées, ce qui le fait, pour quelle que soit la raison, marcher plus vite. Il ne voit plus rien autour de lui mais va quand même au bon endroit, sans s’en rendre compte.
Les mêmes pensées invasives que d’habitude tentent de l’attaquer, et il fait de son mieux pour rester celui qu’il a toujours prétendu être. Mais, presque inconsciemment à présent, il garde son sourire tranquille et reposé, de peur que quelqu’un soit là, car il sait qu’il ne le verrait pas.
Mais évidemment, ce qui devait arriver arriva.
Il se sent bousculer quelqu’un directement devant lui, et cela le ramène dans le monde réel – bien que ce monde ne soit pas réel. Il lève la tête, et se rend compte que c’est une jeune femme, peut-être la seule personne alentour. Il fallait évidemment qu’elle passe là pile au moment où lui y marchait. Vraiment, Jan n’a pas de chance aujourd’hui.
Qui plus est, elle est vêtue entièrement d’un jogging orange fluo. Il ne pouvait pas la rater. Mais il l’a ratée quand même, et voilà qu’il l’a bousculée assez fort, et l’a énervée :
« Vous ne pouvez pas faire un peu attention ? », lui dit-elle sèchement.
Jan la regarde rapidement dans les yeux, ne souriant évidemment plus. C’est une femme assez jeune, mais elle est clairement largement plus âgée que lui. Des cheveux noirs, des yeux bleus, ce qui est une assez jolie combinaison, mais surtout un air énervé.
Le pire c’est que ce n’est pas la première fois que Jan bouscule quelqu’un comme ça, par accident. Lui qui est si poli, si bien éduqué… c’est vraiment pas de chance.
« Heh. », commence-t-il. Il recule d’un pas, et regarde autour de lui rapidement mais visiblement, avant de de nouveau la regarder dans les yeux, et sourire d’un air désolé.
« Je suis vraiment désolé. J’aurais dû faire plus attention. Mais je croyais qu’il n’y avait personne, et j’étais perdu dans mes pensées. »
Rien n’est faux dans cette phrase ; sauf peut-être le fait qu’il aurait bien eu envie de serrer les dents, la pousser sur le côté, et continuer son chemin. Chose qu’il ne fera jamais. Quoiqu’il en soit, elle n’a pas la moindre idée de cette envie.
Que devrait-il dire pour rester poli ? Voyons.
« Je ne vous ai pas blessée, j’espère ? », ajoute-t-il, l’air réellement inquiet.
avatar
Jan Lyons
Award de celui qui prend le plus la pose sur son avatar

Fiche de personnage
Âge: 17 ans
Origine(s): Anglais/Français
Nombres d'effractions : 1

Jan Lyons
Award de celui qui prend le plus la pose sur son avatar

Masculin Messages : 243
Date d'inscription : 10/08/2016
Appartement : Appartement 1, Résidence A

Voir le profil de l'utilisateur http://newwell-city.actifforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: En ce beau dimanche

Message par Pearl Lounge le Dim 18 Sep - 16:06

détails
Se détendre, oui mais...
... DANGEREUSEMENT
Pearl Lounge / Jan Lyons
Ʃkaemp はは ™

Pearl avait été un peu sonnée par le choc qu'elle venait de subir de plein fouet. Elle voyait des petites étoiles comme dans les dessins animés, ce qui lui fit perdre un peu l'équilibre. De ce fait, elle alla s'asseoir sur un banc ou du moins dans son imagination, elle trouva refuge dans un coin du parc.

- Vous m'avez fait mal quand même.

Dit-elle avec quelques sanglots dans la voix dûs à l'émotion car elle était sensible et le moindre choc ou contact brutal avec autrui lui faisait monter les larmes aux yeux. Elle se rappelait chaque fois les coups portés par son entourage alors qu'elle était jeune enfant. Même si elle était gâtée, elle n'en recevait pas moins de correction pour autant. Il faut dire qu'elle était plutôt dissipée comme enfant donc les bêtises étaient monnaie courante chez elle et elle en subissait les conséquences. Son impertinence la poussait à répliquer, ce qui mettait hors d'eux les membres de sa famille. Elle avait subi la foudre de chacun. Son père, sa mère et ses frères lui assénèrent des giffles et des coups de poings. La violence avait fait partie de son quotidien et il en était resté une tendance à craindre les chocs.

- Pourtant je porte des vêtements suffisamment visibles, il me semble.

Elle avait quand même de la difficulté à comprendre comment cet homme n'avait pas pu l'éviter. Elle se trouvait en plein milieu du passage et était habillée en fluo. Que fallait-il faire pour être encore plus remarquée ? Elle se le demandait. Elle ne pouvait pas porter un gyrophare en prime et des clochettes comme les lépreux comme au temps du Moyen-Age pour annoncer son passage.

Dans ce monde imaginaire, elle cherchait des repères pour se détendre et oublier cet incident. Elle regarda le paysage autour d'elle, ce qui l'apaisa. Elle voyait ces fleurs de toutes les couleurs, des jaunes, des rouges, des bleus. Elle eut l'impresssion de sentir une petite brise lui parcourir le corps. Mais l'espace d'un instant, tout devint gris ou du moins d'une teinte neutre. C'était certainement le contre-coup du choc. Il lui fit perdre sa notion des variantes des tons. Elle se trouvait à cet instant dans un monde fade et sans odeur. Où était passé l'univers merveilleux dans lequel elle aimait évoluer ?

Et ce personnage devant elle, était-il le fruit de son imagination aussi ou la réalité ? Pourtant il lui parlait...

Hors-sujet.


Pearl Lounge
Rebel

Féminin Messages : 49
Date d'inscription : 03/09/2016
Appartement : Appartement 4, Résidence C

Voir le profil de l'utilisateur http://www.ouaf-ouaf-pub.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: En ce beau dimanche

Message par Jan Lyons le Sam 24 Sep - 19:41


Ah, oups.
FT. PEARL LOUNGE

Pas qu’il soit réellement inquiet. Une bousculade comme ça peut surprendre, et être désagréable tout au plus, mais elle ne risque pas de tuer.
Qui plus-est, qu’est-ce que la douleur dans ce monde virtuel ? On la ressent, c’est bien certain, mais elle n’est pas réelle. Il a été prévenu, après tout, mais Jan se pose toujours autant de questions. Comment peut-on simuler la douleur ? Et si il se pose trop de questions, finira-t-il par ne plus la ressentir ? Quelle puissance ce programme a-t-il sur lui ?
Quoiqu’il en soit, il n’y a pas de raison de penser réellement à de la douleur ici. Il ne pense pas lui avoir fait mal.
Mais elle s’assoit sur le banc le plus proche, l’air sonné, et lui dit :
« Vous m’avez fait mal, quand même. », la voix sanglotante.
Comment ?! Comment peut-elle sembler avoir si mal ? Il l’a juste vaguement bousculée !  
Heh. Décidément, Jan n’a pas de chance aujourd’hui. Voilà qu’à présent il se retrouve avec une femme de près de 30 ans en train de sangloter par sa faute. Il sait bien qu’il est assez sportif, mais il ne se souvient pas avoir un physique de camionneur.
Il est vrai qu’il marche vite quand il est perdu dans ses pensées. Est-ce dû à ça ? Peut-être que le choc a été trop fort à cause de sa vitesse. Jan n’est pas Usain Bolt, mais après tout, l’humain est souvent bien faible.
Et après tout, peut-être que c’est juste elle qui est très sensible.
« Pourtant je porte des vêtements suffisamment visibles, il me semble », ajoute-t-elle.
Jan fixe le vide pendant quelques secondes.
« C’est pas faux. », se dit-il.
Mais Dieu sait que parfois, il n’est vraiment pas doué. Il était tellement ailleurs qu’il ne l’a même pas vue. Comme s’il était aveugle.
Mais de toute façon, que peut-il faire ? Même si il lui a réellement fait mal, ça ne peut pas être grave. Il se retrouve juste, une fois de plus, à avoir l’air malpoli. Mais il ne l’a définitivement pas fait exprès.
Quelque chose au fond de lui n’en a rien à faire ; a envie de lui dire de ne pas trop en faire et tourner les talons ; mais une couche au-dessus, ses pensées ne lui permettront pas de faire ça. Il est par trop bien éduqué.
Il relève la tête et s’avance vers elle. Il sourit et se gratte la tête d’un air extrêmement gêné.
« Je suis vraiment, vraiment désolé. », commence-t-il.
En fait il ne l’est pas vraiment. Il l’est à un certain degré, mais il a en même temps l’impression de ne rien avoir fait de mal.
« Je n’ai pas d’excuses. J’étais vraiment trop perdu dans mes pensées. »
Puis franchement, c’était un accident, ça arrive à tout le monde. Y a pas de quoi en faire toute une affaire.
Il cesse de se gratter la tête et se baisse légèrement vers-elle, la regardant dans les yeux d’un air extrêmement plus gentil qu’il ne l’est réellement.
« Ça va aller ? », termine-t-il.
avatar
Jan Lyons
Award de celui qui prend le plus la pose sur son avatar

Fiche de personnage
Âge: 17 ans
Origine(s): Anglais/Français
Nombres d'effractions : 1

Jan Lyons
Award de celui qui prend le plus la pose sur son avatar

Masculin Messages : 243
Date d'inscription : 10/08/2016
Appartement : Appartement 1, Résidence A

Voir le profil de l'utilisateur http://newwell-city.actifforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: En ce beau dimanche

Message par Pearl Lounge le Dim 16 Oct - 14:35

détails
Se détendre, oui mais...
... DANGEREUSEMENT
Pearl Lounge / Jan Lyons
Ʃkaemp はは ™

Pearl aimait faire de nouvelles connaissances, quelles que furent les circonstances. Elle avait pour habitude de créer des opportunités, parfois surprenantes mais toujours fructueuses. Rien ne la retenait du moment qu'elle atteignait son but, quitte à en faire un maximum et à surprendre son interlocuteur.

D'ailleurs, était-il tombé dans le panneau ? Croyait-il à son histoire de douleur comme suite à sa bousculade ? Avait-elle réellement mal comme elle le prétendait ? L'avantage d'être dans le programme était de pouvoir simuler de façon très réaliste les évènements de la vie courante. Avoir mal alors qu'on ne ressentait rien pouvait être une bonne entrée en matière. Elle avait envie de profiter de ces moments délicieux de la rencontre, même si elle ne menait à seulement un petit échange de politesse. Il était toujours agréable de partager des mots et qui sait peut-être pousser un peu plus loin et avoir une vraie conversation, parler de la pluie et du beau temps sans forcément creuser plus. Tout le monde ne souhaitait pas approfondir, elle en était consciente mais elle avait envie d'essayer d'avoir une approche plus profonde. Il s'avérait que c'était un homme mais elle en aurait fait autant avec une femme. Peu importait le sexe de la personne avec laquelle elle avait un contact.

Dans l'état actuel des choses, elle se devait d'être rassurante. Elle n'avait aucune raison de lui faire croire qu'elle souffrait comme ce n'était pas le cas. Elle décida de répondre avec plus de douceur dans sa voix.

- c'est l'effet de surprise, je pense. Je vais bien, je n'ai mal nulle part. Je suis désolée d'avoir été brusque mais je ne m'attendais pas à être en contact avec quelqu'un à cette heure-ci de la journée. En principe, je suis seule et je ne rencontre personne.

Elle espérait que ces paroles lui permettraient de rattraper le coup et d'avoir une conversation normale et intéressante. Pearl avait vraiment envie d'échanger aujourd'hui. Elle ne voulait pas rester dans son isolement qu'elle connaissait que trop bien ces derniers jours. Il fallait qu'elle saisissât l'opportunité qui se présentait à elle à cet instant même.

- peut-être pourrions-nous faire plus ample connaissance autour d'un verre ? Qu'en pensez-vous ?

Que lui arrivait-il ? Elle était poussée par une volonté de dialoguer avec quelqu'un. Au diable les conventions. Elle avait le droit de proposer une sortie car la vie qu'elle menait maintenant lui ouvrait plein de perspectives, pas de limite, pas de règle de bienséance mais plus exactement de nouvelles normes qu'elle découvrait au fur et à mesure que le temps avançait.

Hors-sujet.


Pearl Lounge
Rebel

Féminin Messages : 49
Date d'inscription : 03/09/2016
Appartement : Appartement 4, Résidence C

Voir le profil de l'utilisateur http://www.ouaf-ouaf-pub.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: En ce beau dimanche

Message par Jan Lyons le Lun 24 Oct - 17:12


Ah, oups.
FT. PEARL LOUNGE

La femme semble se calmer extrêmement rapidement. La colère quitte son attitude, son ton, et ses paroles.
« C’est l’effet de surprise, je pense. Je vais bien, je n’ai mal nulle part. »
« C’est louche. », Jan se dit-il.
Non, il n’y croit pas. Elle ment. Soit elle a menti auparavant, soit elle ment maintenant ; mais ce changement d’attitude a été trop rapide. Jan est un professionnel du mensonge, il sait de quoi il parle. Il serait même tenté de dire que c’est une erreur de débutant. Cette femme ment. Il ne sait pas à quel sujet, mais elle ment.
Et honnêtement, il n’en voit pas l’intérêt.
« Je suis désolée d'avoir été brusque mais je ne m'attendais pas à être en contact avec quelqu'un à cette heure-ci de la journée. En principe, je suis seule et je ne rencontre personne. », continue-t-elle.
Elle n’a pas entièrement tort. Il est très tôt, et les jeunes hommes devraient être couchés, chez eux, à râler parce que leurs parents font du bruit, et se remettre à ronfler en grattant l’acné de leurs visages pour se rendormir jusqu’à midi.
Mais Jan, en l’occurrence, vit actuellement seul, ne ronfle pas, n’a pas d’acné, et a tendance sans le faire exprès à se prendre pour un adulte dans tout ce qu’il fait. Donc il s’est réveillé tôt, et au lieu de se rendormir comme quelqu’un de sain, ou rester à l’intérieur pour jouer aux jeux-vidéos, il a décidé de sortir pour se promener. De temps en temps, lui-même se demande s’il est réellement si jeune. S’il n’est pas un homme âgé sous une couverture si bonne que lui-même l’aurait oubliée.
Quoiqu’il en soit, il était là, il l’a ratée, il l’a bousculée, ça l’a surprise. Fin. Ce sont des choses qui arrivent. Si elle n’est pas blessée, alors Jan n’a plus rien à faire là. Il n’a qu’à lui dire, tant mieux, au revoir madame, bonne journée, et tourner les talons pour rentrer chez lui, ce petit incident lui ayant coupé l’envie de promenade.
Mais la femme, en face lui, avant qu’il n’ait pu dire quoi que ce soit, embraye :
« Peut-être pourrions-nous faire plus ample connaissance autour d'un verre ? Qu'en pensez-vous ? »
Jan lève les sourcils, surpris et étonné.
Voilà qui sort de nulle part. Quelques minutes avant, elle était blessée et vexée, et la voilà vouloir parler et prendre un verre.
Par où commencer ?
Déjà, il est clair pour Jan qu’elle a menti quant à sa douleur ; cela l’énerve. Quelle perte de temps.
Par ailleurs, elle vient de lui proposer un verre, il n’est pas fou. Une femme de sûrement 30 ans vient de lui proposer un verre, alors que le jour vient de se lever.
Mis à part le fait qu’il n’a absolument pas envie de boire un verre, il est surpris, et se demande presque si elle n’est pas en train de se moquer d’elle.
Pour une fois, il est à court d’arguments. Il y a tant de choses qui ne passent pas avec cette proposition.
Mais bon. Jan est un jeune homme très poli. Il ne peut pas l’envoyer balader ; surtout que finalement, sa proposition n’a rien de bien méchant. Elle sort de nulle part, mais elle est quelque part sympathique. Donc il réfléchit à ce qu’il peut répondre pour éviter le fameux verre, rester poli, et pouvoir filer le plus vite possible.
Excellent menteur qu’il est, c’est un challenge en effet, mais il n’est pas si difficile.
« Euh… », commence-t-il.
Pas qu’il hésite réellement, mais il a décidé de jouer le rôle du jeune homme innocent.
« J’ai 17 ans. », dit-il tout simplement.
Elle comprendrait ce que cela implique. Il ne connaît de pays où l’âge légal de boisson est en dessous de 18 ans, par ailleurs une femme adulte qui invite un adolescent d’une telle façon risque d’être mal vue – pas que Jan fasse un tel jugement, puisqu’il se doute qu’elle n’a tout simplement pas fait attention.
Avait-elle tellement besoin de parler à quelqu’un, qu’elle ait pu choisir l’abruti qui l’a bousculée ? Jan est bien charismatique, mais ce n’est pas comme s’il lui avait offert une rose en guise d’excuse avec un grand sourire aux dents étincelantes.
Pour ne pas paraître trop rude, il ajoute :
« Par ailleurs, il me semble qu’il est un peu tôt pour ça, rien n’est même encore ouvert. », ce avec un petit rire gêné.
Peut-être souhaiterait-elle parler un peu plus, mais au moins, Jan peut espérer que cela ne durerait pas trop longtemps.
avatar
Jan Lyons
Award de celui qui prend le plus la pose sur son avatar

Fiche de personnage
Âge: 17 ans
Origine(s): Anglais/Français
Nombres d'effractions : 1

Jan Lyons
Award de celui qui prend le plus la pose sur son avatar

Masculin Messages : 243
Date d'inscription : 10/08/2016
Appartement : Appartement 1, Résidence A

Voir le profil de l'utilisateur http://newwell-city.actifforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: En ce beau dimanche

Message par Pearl Lounge le Dim 30 Oct - 10:09

détails
Se détendre, oui mais...
... DANGEREUSEMENT
Pearl Lounge / Jan Lyons
Ʃkaemp はは ™

Pearl avait conscience qu'elle s'adressait à quelqu'un de jeune et lui offrir un verre signifiait un jus de fruit ou une boisson gazeuse, surtout à cette heure-ci de la journée. Elle aimait bien l'alcool mais pas au point d'en boire aux aurores. Le fait qu'il lui dise son âge lui fit réaliser qu'il y avait une méprise, elle allait donc rectifier tout de suite pour éviter les quiproquos.

- il est entendu qu'à cette heure-ci, je fais allusion à une boisson non alcoolisée, un bon jus de fruits pour bien commencer la journée. Les vitamines sont toujours un bon moyen de se revigorer.

Elle avait quand même senti de la retenue de la part du jeune homme. La différence d'âges devait certainement lui poser un problème. Pour Pearl, elle n'y voyait aucun inconvénient. Toutes les générations pouvaient se côtoyer, elle trouvait même que c'était enrichissant. Se tenir au courant des aspirations des adolescents lui semblait un bon moyen de ne pas vieillir mentalement trop vite. Elle pouvait donner des conseils également ou partager sa propre expérience. Elle savait que les conseilleurs ne sont pas les payeurs mais c'était toujours une manière d'éviter des désagréments. Même si dans ses souvenirs, elle ne suivait pas toujours les recommandations des adultes. Elle voulait n'en faire qu'à sa tête, au risque de se tromper. Au moins elle n'avait pas de regret, elle avait essayé.

Mais la nouvelle génération n'avait peut-être pas la même optique. Elle était en contact avec quelques jeunes gens et discutait régulièrement pour connaître leur façon de percevoir le monde dans lequel ils vivent. Elle s'était souvent rendue compte qu'ils mûrissaient plus vite qu'à son époque. Les systèmes de communications modernes leur permettaient d'accéder plus facilement à l'information dans tous les domaines possibles et imaginables. Il suffisait qu'ils se posassent une question ou qu'ils entendissent une réflexion pour consulter leur tablette et ils obtinssent la réponse dans l'immédiat. Maintenant en vivant dans le programme, tout est intégré. Plus besoin de faire des recherches. On pourrait dire que c'est inné.

Cette dernière notion l'a fait cogiter beaucoup, ayant connu un autre mode de vie. Pearl restait en admiration devant cette capacité à intégrer les notions comme un programme pouvait le faire. Tout devenait plus facile et complexe à la fois. Elle avait de la chance de vivre dans de telles conditions et elle en était consciente mais en même temps, elle trouvait que c'était effrayant. Qu'elles en étaient les limites ? Y avait-il des limites d'ailleurs ?


Hors-sujet.


Pearl Lounge
Rebel

Féminin Messages : 49
Date d'inscription : 03/09/2016
Appartement : Appartement 4, Résidence C

Voir le profil de l'utilisateur http://www.ouaf-ouaf-pub.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: En ce beau dimanche

Message par Jan Lyons le Jeu 10 Nov - 18:04


Ah, oups.
FT. PEARL LOUNGE

« Il est entendu qu’à cette heure-ci je fais allusion à une boisson non-alcoolisée, un bon jus de fruits pour bien commencer la journée. Les vitamines sont toujours un bon moyen de se revigorer. », répond-t-elle.
Jan fixe le vide une fois de plus. Bien entendu. Du jus de fruit. Parce que c’est le matin. Et qu’il est mineur.
Ça ne répond pas à sa deuxième question, mais bon, peut-être que de toute manière des cafés qui font petit-déjeuner existent. Qui sait ce qui est possible, à l’intérieur de ce programme ? Servir du jus de fruit si tôt le matin, de toute manière, est beaucoup moins choquant que servir de l’alcool.
Pris de court, Jan ne sait pas vraiment quoi répondre, chose assez inhabituelle pour lui. Il regarde la femme en face de lui, qui semble sûre d’elle, mais semble aussi avoir senti sa retenue et en être déçue. Le jeune homme a pour habitude d’être très poli, cependant il n’arrive pas à se forcer à continuer de converser avec cette femme.
Peut-être est-il de relativement mauvaise humeur ce matin, ou peut-être est-ce juste qu’il s’attendait à être seul, et n’a absolument pas envie ni de discuter, ni de boire du jus de fruits. Il la regarde d’un air calme et réfléchi, mais ne parvient pas à contrôler ses pensées, qui ont toujours été, et seront toujours moins polies et plus honnêtes que lui. Aussi c’est avec un énorme effort invisible qu’il conserve une attitude calme tandis que cette sorte de seconde voix en lui ne veut plus se taire.
« Envoie la balader », commence-t-elle par dire. Mais non, Jan ne va pas l’envoyer balader, il est trop poli, et elle ne lui a absolument rien fait de mal.
Cette première pensée semble aussi être la plus nette, celle qui reste au fond pendant que les autres, sans aucun sens, émergent au-dessus.
« Elle est pas folle ? », et « Elle croit que j’ai que ça à foutre de boire du jus d’orange ? », et « En plus elle m’a menti, elle me fait perdre mon temps, et « Je vais l’envoyer balader », et …
Et Jan baisse légèrement la tête, fermant les yeux, et posant au-dessus de son visage par réflexe, comme s’il voulait se cacher, en mimant se gratter la tête et se passer la tête dans les cheveux pour ne pas sembler exaspéré.
Il n’est pas exaspéré par cette femme, qui sûrement s’ennuie et est embrasse moins facilement la vie dans ce programme que lui. Sûrement a-t-elle eu besoin de courage pour demander à un inconnu s’il voulait rester avec elle pour discuter. Aussi Jan pourrait-il accepter, pour montrer ses bons côtés, mais aujourd’hui, il semblerait qu’il ne puisse tout simplement pas.
C’est par lui-même qu’il est exaspéré. Alors qu’une partie de lui a accepté de vivre dans ce programme et lui trouve des qualités, une autre souhaite, sans arguments valable, tout simplement envoyer tout balader, tout détruire, et sortir. Et cette partie de lui, qu’il n’a jamais voulu accepter, ne le laisse jamais tranquille.
Il soupire doucement, baisse les bras, et regarde de nouveau la femme en face de lui.
Il ne s’agit plus de s’en débarrasser d’une manière polie, il s’agit à présent presque de s’enfuir, et ne plus la revoir ; ne pas voir la déception qu’il lui apporte, ne pas voir qu’il a bousculé quelqu’un comme un idiot parce qu’il n’était pas capable de regarder devant lui.
« Excusez-moi, madame… », commence-t-il, sans réfléchir. Comme si même son corps avait besoin de partir.
Cette fois-ci il réfléchit quelques secondes, pour tout de même rester le Jan poli qu’il est, et termine :
« … Mais je me vois obligé de refuser votre invitation. Je… »
Il se force à y mettre une pause, pour ne pas avoir l’air trop confiant.
« … Je n’ai vraiment pas la tête à ça. »
Et voilà. Il n’a rien à ajouter. Il baisse la tête, il ne veut pas la voir ; comme si elle était l’image même de son échec, son échec à être toujours poli et avenant, et son échec à être resté seul ce matin. Il hésite quelques secondes, puis tourne presque soudainement les talons, et s’en va.
Il ne fait pas attention à la vitesse à laquelle il marche ; peut-être un peu trop vite, mais il ne court pas non plus. Il ne se retourne pas pour la regarder.
« T’es nul », lui disent toutes ses pensées, de toutes ses personnalités, de partout en lui.
Il ne veut pas la voir. Il ne lui a rien fait de particulièrement mal en soi, mais c’est pourtant ce qu’il ressent.
Nul, nul, nul.
En fait, il ne sait même pas ce qu’il veut.
Il avance, et sûrement rentrera chez lui. Il n’en meurt pas d’envie, mais il ne sait pas où d’autre aller.


HRP:
Voilà, c'est ma conclusion de mon côté pour Jan, j'espère qu'elle te va comme ça ^^' Tu peux donc rajouter un post pour Pearl, et normalement ça devrait être terminé !
avatar
Jan Lyons
Award de celui qui prend le plus la pose sur son avatar

Fiche de personnage
Âge: 17 ans
Origine(s): Anglais/Français
Nombres d'effractions : 1

Jan Lyons
Award de celui qui prend le plus la pose sur son avatar

Masculin Messages : 243
Date d'inscription : 10/08/2016
Appartement : Appartement 1, Résidence A

Voir le profil de l'utilisateur http://newwell-city.actifforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum