Lillia Mizutani - Supposedly normal.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Lillia Mizutani - Supposedly normal.

Message par Lillia Mizutani le Dim 11 Sep - 17:41

http://i.imgur.com/hApPXWP.png
Prénom : Lillia
Nom : Mizutani
Âge : 16  ans
Sexe : Fémininien.
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
Groupe : Neutral

Lillia Mizutani

Physique

Elle avait l'air d'une poupée en porcelaine la Lillia.

Tellement peut-être qu'elle semblerait se briser au moindre touché d'une main maladroite.

De rapides regards remarqueraient sa svelte, et petite carrure ainsi que le peu de présence de formes féminines. Il faut dire que du haut de ces un mètre cinquante cinq, il n'y avait plus de place pour le développement, que ce soit le postérieur ou la poitrine. En compensation, elle avait pour elle le fait d'avoir de belles, fines jambes. Peut-être allait elle encore grandir un jour. Sinon, elle faisait partie de cette grande catégorie qu'on appelle généralement les jolies filles, les charmantes, d'un certain naturel et spontanéité qui attire plus d'un.

Des regards plus curieux observeraient son visage ensuite et y trouverait une couleur pale, légèrement rosée et des lèvres peintes d'un saumon clair. Un visage enfantin les regarderait en retour, armé d'un sourire ni trop timide ni trop confiant, avec des pommettes à peine distinctes crayonnées d'un clair carmin.

Elle avait tout de ces poupées occidentales, l'apparence irréprochable, attendrissante, des yeux doux... mais là où ces aspects pouvaient inspirer de la crainte de la part d'objets non vivants, beaucoup trouvaient qu'un tel attirail allait bien à Lillia - dissocié de l'intérêt que la masse lui portait.

En effet une telle association de caractéristiques avait tendance à faire croire qu'elle se considérait comme le summum de l'innocence, trop naïve pour son bien, une Sainte-Nitouche. C'est un domaine la dépassant, cependant, car il en dépend de la personne de déceler le vrai et le faux de ces propos et juger s'il est assez satisfait de sa réponse pour partir ou rester à ces côtés.

Ces cheveux, argentés voire blanc blême la couvrant jusqu'à la clavicule et bouclant aux pointes étaient bien plus clairs que la décoloration promise de sa coupe blonde-beige, ou blond milkshake comme disait son père. Lillia prenait plaisir à faire partie de ces filles mi-japonaises naturellement blondes. N'aurait-elle pas du les décolorer ?  Il était bien trop tard maintenant.

Enfin, une frange s'amusait à pousser toutes les semaines les trois millimètres de trop et obstruaient de grandes iris originellement naturellement bruns ornées de lentilles azurite. Elle aimait son apparence, la petite et y mettait des petits soins car c'était un des facteurs qui jouaient beaucoup sur la première impression. Vêtez là donc de robes de satin, à dentelle, à frou-frou, d'accessoires plus originaux que farfelu et donnez lui des ours en peluche - vous aurez une lolita grandeur nature... Après, faudrait-il d'abord supporter et répondre à ses questions sur votre discutable hobby pour qu'elle continue à jouer le jeu sans encombre.  
Caractère

Lillia avait toujours observé, elle aussi tendait à mettre en avant un solide indépendantisme. Bien qu'elle pouvait s’avérer bien perspicace, il ne lui échappait pas de trop lire entre les lignes et surinterpréter des propos ou des gestes, faisant d'elle quelqu'un de prône aux conflits autour de quiproquos. La tendance à l'erreur et l'amour de l'observation ne signifiait pas qu'elle aimait rester dans les stades, dans le rôle de spectateur, bien au contraire.

Cette capacité à tendre vers le rôle de spectateur faisait d'elle de ses personnages qui ne visaient pas rester au centre de l'attention bien longtemps. Enfin, dire qu'elle n'appréciait pas l'attention serrait faux, mais elle restait en essence de ses personnes qui pour tirer dans leur énergie voyaient nécessaire de se retirer des foules pour réfléchir comme il se doit. Cet aspect pourrait expliquer pourquoi elle ne prendra pas particulièrement part aux deux partis et préférera rester Neutral au milieu de la grande ville qu'est Newwell.

A défaut d'être en inconsistance avec sa soif d'indépendance, ce qui attirait Lillia plus que tout était de savoir plus et peut-être comprendre les idéaux, les motivations, les concepts dans lesquels s’investissent tous ceux qui l'entoure. Hypersensible, empathique et trop curieuse c'est avec une soif de savoir qu'elle approche le monde.

Ce n'est pas tout, Lillia est surtout une jeune fille pleine de joie de vivre et d'énergie qui cherche activement à voir ce qu'il y a derrière les apparences. Tantôt souriante, enjouée, plus tard d'attitude taquine et mesquine, Lillia vivant en partie pour les dangers et les défis que la vie lui offrait - croquant avec tout le mordant qu'elle puisse donner pour la simple raison que c''est beaucoup plus amusant ainsi.

Indiscrète sur les bords, grognon, effrontée mais aussi dotée d'une âme d'enfant faisant d'elle une gamine aux pires moments, cette petite reste une passionnée et amante d'idées les plus perchées qui aient existé. Plus les idées sont inventives, originales et malignes, plus ça lui plaît. Elle est "ultra relou" quand elle aime, Lillia. Elle est facilement intimidée, quand elle aime aussi mais elle le cache bien. Dire d'elle que c'est un esprit libre serrait bien peu dire, dire qu'elle a des déficits d'attention en conséquence serrait justement la juger.

Une carte maîtresse parmi les multiples facettes de sa personnalité est ce côté fragile, naïf, innocent, ce sourire simple et respectueux qu'elle garde à des moments qu'elle considère clés . Non pas pour s'autoproclamer l’incarnation de la bonté de cœur, ni pour attirer particulièrement mais pour pouvoir prédire de loin qui a le plus de chance d'avoir la patience d'accepter d'écouter son histoire ce que, elle aime faire par dessus tout. On pourrait dire qu'elle cherche à faire fuir certains avec ce côté plus renfermé, pudique, prude, introverti.

Une touche manipulatrice ? Elle ne le niera pas. Hypocrite ? Pas vraiment, car cette facette est un exemple vers lequel elle aimerait se diriger et devenir. Une personne forte, composée, compréhensive, qui inspire confiance, sur qui on peut compter, l'aspect maternel que donnait cette image ne lui déplaisait point.

Elle cherchait un certain perfectionnisme, qui fait généralement fuir les foules et qui la mènera vers une solitude certaine, surement. Elle qui apprécie tellement l'idée de se connecter émotionnellement avec autrui : Se trompe-t-elle donc à ne pas penser que ce que les gens cherchent chez les autres soit simplement du vrai, mais qu'ils cherchent plutôt que de la force d'esprit ?

Là surement faudrait-il qu'elle cesse de généraliser et qu'elle apprenne que c'est bien plus compliqué que cela.
Histoire

Il n'y avait rien qui puisse durer éternellement pour elle, là pouvait expliquer sa tendance à toujours penser qu'elle devait s'en sortir seule dans le fond. Cela peut importait le poids qu'elle devait s'infliger.

Elle se souvenait encore des promesses, qu'elle et sa famille ne se sépareraient jamais, de leurs sourires. Ainsi, le jour où son père lui caresse la chevelure, d'une expression fatiguée et un d'un sourire nostalgique, Lillia ne comprend pas. Ces paroles n'étaient à ce moment pour la petite que de flots incessants incompréhensibles, au delà de sa capacité à appréhender. Non pas qu'elle était trop jeune pour les comprendre, sept ans étaient bien assez. Tout mot sortant de la bouche du père dès alors voyait pour auditoire un mur qui n'entendait rien, qui ne voulait rien entendre. Lillia avait décidé de lui fermer le coeur, dans son égo.

- On va se séparer ta mère et moi , et quelques minutes plus tard elle repousse violemment sa main et court jusqu'à sa chambre.

Ce sont ces grands parents paternels qui l'hébergent, deux personnes adorables qui ont vu trois enfants grandir et partir de leur maison tour à tour. Ils l'aimaient bien la petite Lillia, elle leur rappelaient leur vie de famille, légèrement moins solitaire... Son père ne gagne pas assez pour s'occuper de lui et d'elle, mais il passe la voir dès qu'il peut. Sa mère, elle, plus aucun moyen de la contacter. Cela ou mails, numéros sont devenus obsolètes, elle avait bien calculé. Elle a coupé les ponts, sans un mot - glissant entre les regards, entre soulagement, légèreté de cœur et honte où qu'elle soit dès à présent.

Ils étaient jeunes quand ils se sont mariés ces parents, Lillia les regardait avec admiration de caractère. Elle aimait toujours le souvenir de ces derniers, ensemble - c'est pour cela qu'elle ne supportait pas de voir son père venir la voir de ces yeux si affectifs, souvenirs d'antan, d'illusions. Ainsi, Lillia passe une grande partie prépubertaire à rejeter sur son entourage les fautes qu'elle se trouvait chez elle seule, d'une époque où il n'y avait rien qu'elle aurait pu faire.

Son village faisait partie de ses villages à l'écart du monde, loin de  politiciens, de révolutionnaires passionnées, des tracas de la vie un peu plus aisée, des inégalités apparentes, des crises qu'elles causent, des appels à l'aide, des recours à la violence. Leurs armes n'atteignaient ses oreilles que par la télévision. Et bien qu'elle arborait ce même air déçu et triste sur les dires et actions de l'humanité que ce que la plupart avaient le temps que le sujet lui reste dans la tête. Quelques heures plus tard, ses grands parents lui demande de les aider à cuisiner et elle s'y atèle de pas légers, presque flottants. Elle est à nouveau de bonne humeur et rit à l'humour tâche de son grand-père sur anecdotes et autres idioties.

En ce qui concerne quelle était sa situation avant qu'elle soit téléportée dans le programme de Newwell City, elle n'était pas particulière. La jeune fille se préparait pour aller en cours, une journée banale semblait-il. Evidemment, ça ne pouvait pas se passer comme prévu. Elle enlace une derrière fois ses grands-parents, et les salue avant d’attraper son sac, sa clé, de se chausser. Elle ouvre la porte en leur souhaitant une belle journée, et sors de la maison et commence à chantonner. Jamais sans rien se douter de ce qui va lui arriver.

Elle court pour ne pas arriver en retard la Lillia. Elle est à bout de souffle la jeune fille, ainsi elle ne porte pas attention à son entourage et manque de  glisser au milieu d’un carrefour. Elle inspire, expire et tente de presser le pas à nouveau. Une fois arrivée à la grille, son visage s’illumine, elle est enfin arrivée – et à temps si elle ne traine plus trop.

Cependant elle était loin de se douter de ce qui allait lui arriver ensuite…
http://i.imgur.com/W0Ku5Qh.png
L-mSy
Âge : 18 années-lumière.
Comment j'ai découvert le forum : Grâce au grand JANITOU !  À fond
Plus d'infos ? Je pourrais mourir de gêne ici et maintenant, personne n’en saurait rien, haha. Insérez des larmes silencieuses et un cri interne intenable, s’il vous plait.
avatar
Lillia Mizutani
Neutral

Fiche de personnage
Âge: 16 ans
Origine(s): Russo-nippones
Nombres d'effractions : 0

Lillia Mizutani
Neutral

Féminin Messages : 171
Date d'inscription : 03/09/2016
Appartement : Résidence B, Appartement 1

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lillia Mizutani - Supposedly normal.

Message par Jan Lyons le Lun 12 Sep - 21:26

Félicitations, ta présentation est validée !
Tu peux à présent recenser ton avatar ici et demander un appartement ici.
Tu peux aussi créer ta fiche de liens ici et faire ta première demande de RP ici.
Bienvenue chez les Neutrals !
avatar
Jan Lyons
Award de celui qui prend le plus la pose sur son avatar

Fiche de personnage
Âge: 17 ans
Origine(s): Anglais/Français
Nombres d'effractions : 1

Jan Lyons
Award de celui qui prend le plus la pose sur son avatar

Masculin Messages : 289
Date d'inscription : 10/08/2016
Appartement : Appartement 1, Résidence A

Voir le profil de l'utilisateur http://newwell-city.actifforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum