Nos amours

Membre du mois
https://i.imgur.com/kduP4Hh.png

Voteur du mois
https://i.imgur.com/kduP4Hh.png

Liberty ships...
https://i.imgur.com/OZLZyV8.png
Credits

contexte, thème, organisation
© jadziajan

[Appartement 1] C'est pas vrai (Solo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Appartement 1] C'est pas vrai (Solo)

Message par Jan Lyons le Mer 25 Avr - 2:54


C'est pas vrai
FT. AKIRO ET SES PARENTS

Jan est tranquillement installé dans son appartement, quand tout à coup il entend quelqu’un pleurer, mais il a du mal à définir d’où ça vient. Il reste un instant immobile, sur son canapé, hésitant, mais il finit par lâcher le jouet qu’il tenait et il marche dans la direction du bruit.
C’est de la porte d’entrée que vient le son – mais quand il s’en approche, il ne s’agit plus de pleurs, mais d’une voix. C’est la voix d’un rouquin qu’il connaît bien.
« Je ne t’ai jamais aimé, de toute façon. » entend-t-il.
Il reconnaîtrait cette voix entre mille, mais les choses qu’il entend lui paraissent anormales. Il se colle à sa porte pour être sûr de bien entendre.
« Tu es devenu ennuyeux à souhait. »
Quelque-chose ne va pas… Jan entre-ouvre la porte et se trouve face à Akiro, dans le salon de sa vieille maison, qui le regarde dans les yeux. La porte semble s’ouvrir complètement toute seule.
« Ton existence me fait de la peine. »
Jan est sans voix. Complètement pris par surprise, il fixe le rouquin – il ne sait pas quoi dire, ou faire.
C’est sa mère qui lui répond :
« J’emmène le gamin parce que de toute façon, même lui ne t’aime pas. »
Il recule d’un pas, il a soudainement envie de vomir…
« C’EST PAS VRAI ! », crie-t-il, mais c’est trop tard : sous ses yeux, sa mère enfonce un couteau dans la gorge d’Akiro.
Le rouquin tombe d’un coup, et la mère du blond se retourne et disparaît. Les pleurs recommencent, et la chute du jeune homme a décelé un petit garçon caché derrière lui, un petit garçon qui ressemble au père de Jan, et la source des pleurs qui ne semblent plus vouloir s’arrêter.
Les sanglots du petit le hantent, et il ne sait pas quoi faire. Il essaie de lui dire quelque-chose, il voudrait le supplier d’arrêter, mais rien ne sort, il reste silencieux à le fixer – et les sanglots se transforment en une sonnerie de téléphone, celles de ses SMS, et ils sont toujours plus forts encore, et c’est horrible, et-
« JE T’EN PRIE ! »
Jan se redresse tout à coup sur son lit, respirant fort après avoir poussé ce cri. Il regarde autour de lui et voit son appartement sombre, tous les volets à peine ouverts de quelques millimètres, et complètement dérangé ; des vêtements traînent par terre, des objets ont été renversés, et ce n’est pas la vision à laquelle il s’attendait… Sa chambre a toujours été parfaitement rangée…
Comme s’il s’agissait vraiment de quelque-chose dont on doit se souvenir, il se souvient soudainement qu’il est déprimé.
Poussant un soupir partiellement en tentative de calmer sa respiration, il se laisse tomber lourdement contre son matelas. Il reste allongé quelques minutes ainsi, parvenant à ne penser à rien.
Ça faisait longtemps qu’il n’avait pas fait de cauchemars… Il fait constamment des rêves fiévreux et dérangeants depuis qu’il passe son temps à dormir, mais aucun jusque-là ne lui avait autant fait mal.
« Akiro, comme d’habitude. »
Mais la vision la plus désagréable aura été celle de son horrible mère.
« Quoique le roux est aussi laid. »
Se donner une claque lui étant interdit par son bracelet et son manque de force, il attrape une touffe de ses cheveux qu’il serre jusqu’à ce que ça fasse presque mal et que ses pensées ne se concentrent plus que sur ça. Il arrête avant que la chose autour de son genou risque de penser qu’il se mutile, et il laisse sa main passer pathétiquement sur son visage – avant de la retirer hâtivement en sentant au toucher sa courte barbe pas rasée.
Il ne veut pas savoir qu’elle est là, car tout simplement elle est la preuve des jours qui passent.
Entre les cauchemars et la fièvre, il arrive à s’auto-convaincre que c’est toujours la nuit… Et les fois où il se lève pour manger ou aller aux toilettes sont si rares qu’exceptionnelles.  
Il aimerait se rendormir aussi vite, mais son cœur bat trop vite, et ses yeux refusent de se fermer. Il ne se lèvera pas pour autant… Il n’en a pas envie. Il n’a rien à faire aujourd’hui, il n’a jamais rien à faire, personne à voir. De toute manière, il est trop fatigué.
Il fixe le plafond dans la pénombre pendant encore quelques minutes… L’air dans sa chambre est lourd, il a trop chaud, et l’odeur de renfermé est presque assez pour étouffer celui qui est enfermé. Il ne se lèvera pas pour autant…
Il repense à son cauchemar, et soudain, il repense à la sonnerie de téléphone. Son cœur qui commençait à se calmer bat à nouveau à toute vitesse, et il se redresse immédiatement pour fouiller ses draps et trouver son téléphone qu’il sait caché quelque-part. Comme souvent c’est finalement par terre qu’il le trouve – et affalé au bord de son lit, il s’aveugle en déverrouillant son écran de veille pour y lire les SMS…
De quelqu’un d’autre.
« Oh. »
Il jette son téléphone plus loin dans sa chambre.
« Je pue… »
Il se recouche correctement dans son lit, et commence à se rendormir.

_________________
❝ Blocked by the voice of a demon inside ❞
           Jan Lyons
avatar
Jan Lyons
Award de celui qui prend le plus la pose sur son avatar

Fiche de personnage
Âge: 17 ans
Origine(s): Anglais/Français
Nombres d'effractions : 1

Award de celui qui prend le plus la pose sur son avatar

Masculin Messages : 542
Date d'inscription : 10/08/2016
Appartement : Appartement 1, Résidence A

Voir le profil de l'utilisateur http://newwell-city.actifforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum