Nos amours

Membre du mois
https://i.imgur.com/VeNzepZ.png

Voteur du mois
https://i.imgur.com/J7J389L.png

Liberty ships...
https://i.imgur.com/mLqxOoP.png
Credits

contexte, thème, organisation
© jadziajan

[Libre] [EVENT ÉTÉ] Je me sens grisé...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Libre] [EVENT ÉTÉ] Je me sens grisé...

Message par Charles Deering le Sam 21 Oct - 23:38


Je me sens grisé...
LIBRE

Je suis si fier.
Je savais le train et les plages en construction, mais je ne savais pas quand, et si elles rentreraient en fonction. Et maintenant que les vois, ah ! Je me sens grisé. J’ai l’impression que le programme s’améliore de jour en jour – Liberty, malgré sa joie visible, ne peut pas se rendre compte d’à quel point l’idée d’installer une calanque est fantastique et plaisante pour nos citoyens ! Maintenant qu’elle est là, la ville imite mieux encore la réalité, et elle permet à ceux qu’un paysage répétitif ennuie de se changer les idées, voir de nouvelles choses…
Me voilà collé à un mur lambda de cette nouvelle petite gare que je trouve si charmante, à la regarder dans son entièreté, et à suivre du regard les passages des trains, et des gens. Je pourrais faire quelque chose d’autre, je devrais, même, mais ça, juste ça, me rend si heureux – je suis empli d’une joie tellement immense et si intense que je me sens le rouge aux joues, et j’ai l’impression d’avoir légèrement bu ! Qui a besoin d’alcool quand la vie vous amène des sensations si intenses naturellement ?
Je n’avais pas été mis au courant de l’arrivée prochaine de la gare. Je ne suis après tout qu’un citoyen comme les autres ici, aussi cela ne me surprend-t-il pas, mais si seulement j’avais été prévenu à l’avance ! Les heures, les jours, d’anticipation et de joie que j’aurais passés, à garder le secret et à m’imaginer la bonne surprise que ce serait pour tout le monde !
Ah… Ma réaction face à tout ça semble peut-être exagérée, mais je me comprends moi-même ; je ne fais que penser au bonheur des habitants, et je absolument certain qu’une telle amélioration ne peut que leur plaire – et qu’à même aux plus têtus elle ne peut pas déplaire. Je sais que grâce aux plages et à l’hôtel ils aimeront mieux la vie ici, qu’ils aimeront plus la ville, et c’est tout ce dont j’ai besoin dans la vie : que les habitants de Newwell City l’aiment.
Elle mérite tout l’amour du monde. Malgré tout le temps qui a passé, j’en suis toujours aussi fier, qu’il s’agisse des infrastructures, du fonctionnement ou même de Liberty… Tous ceux qui la détestent si ardemment ne réalisent pas leur chance, et tout ce que je veux, c’est qu’ils deviennent heureux.
Des gens fantastiques dans une ville qui les protège, qui plus est fantastique elle aussi. C’est merveilleux. C’est si beau… C’est si parfait… C’est si magique ! Ah, mon Dieu ! J’en ai la tête qui tourne !
Je me laisse glisser contre le mur et tombe assis. Je suis trop grisé pour seulement penser au fait que qui que ce soit me voie. Tout fonctionne si parfaitement… Je crois que c’est la première fois que j’expérimente quelque chose comme ça…
Quoique, non. J’expérimente constamment quelque chose comme ça. Grâce à Newwell City ! Grâce au programme ! Quand je le créais, tout allait parfaitement, quand ils m’ont laissé y rentrer, c’était un rêve qui se réalisait, et maintenant, je suis là, et c’est si bien ! Il n’est pas juste qu’une personne comme moi puisse être heureuse comme ça. Je devrais le partager, ce bonheur – et je le veux ! Mon seul bonheur repose sur le fait que je le partage.
Je veux les voir être heureux… Je veux les voir être heureux ici… Je veux observer alors que tout se passe si bien… Une gare si bête, tout simplement des lignes des codes, mais qui peut changer tant de choses !
Ah, je ferme les yeux, car je rêve… Le son des gens qui vont et viennent, discutent et rient, est encore plus grisant que le reste, et je le laisse me bercer. Ce serait si bien, finalement, si je n’avais pas à être là, ou où que ce soit, et si je pouvais juste regarder.. !
Quelqu’un me tape délicatement, mais brusquement d’une certaine manière, la tête. Ah, c’est indélicat… Je suis tiré de ma rêverie, et lève les yeux pour voir qui a décidé de me ramener dans le monde réel. Car tout ça est bien réel, n’est-ce pas ?
Ça ne me dérange pas, en tous cas. Je souris toujours si simplement que je dois ressembler à un bienheureux. Alors, dis-moi, que veux-tu ? Mon attention, ou tout simplement savoir quelle texture ont mes cheveux ? Ils sont très doux, n’est-ce pas ?
avatar
Charles Deering
Enthusiast

Fiche de personnage
Âge: 24 ans
Origine(s): Anglais ?
Nombres d'effractions : ∞

Enthusiast

Masculin Messages : 37
Date d'inscription : 25/03/2017
Appartement : Appartement 4, Résidence A

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Libre] [EVENT ÉTÉ] Je me sens grisé...

Message par Arya Blackwood le Dim 22 Oct - 11:19








Je me sens grisé...
Arya Blackwood | Charles Deering





Arya avait assisté à la cérémonie puisqu'une gare et des plages avaient été ajoutées à Newwell. En apprenant la nouvelle, elle n'avait même pas pris le temps de s'habiller ou quoi que ce soit, elle avait enfilé ses vêtements de la veille, qui, entre nous, ne sentaient pas la rose, avait embarqué sa guitare et avait couru jusqu'à la gare en question. Ses cheveux étaient emmêlés et cachés dans son bonnet, sa peau sentait comme ses draps et son estomac était vide mais ne se plaignait même pas. En tant que grande Enthusiast elle se devait de voir ces nouvelles infrastructures de ses yeux, peut être même d'en écrire des chansons. Mais elle voulait les voir, elle en avait terriblement envie, l'évolution du programme était la chose qui la rendait la plus heureuse au monde, après les filles en maillot de bain.

Parlons-en des filles en maillot de bain ! Il serait donc possible de se baigner ? Y'aurait-il des poissons dans l'eau ? Des requins, des vrais ? Enfin non, ils ne seraient pas vrais vu que Newwell n'était qu'un programme, mais il arrivait la plupart du temps à Arya d'oublier ce détail, elle avait juste l'impression d'avoir réussi à s'échapper de la ville pourrie qui l'avait retenue prisonnière pendant toutes ces années et qu'elle vivait désormais la vie de ses rêves. Newwell était la meilleure chose qui lui était arrivée -avec la jolie Liberty-. En tout cas, Arya était un vrai poisson dans l'eau ici, à défaut d'en voir à la plage.

Arya se dirigeait donc en courant vers la nouvelle gare, plus légère que jamais. La joie et l'adrénaline la transportaient, un pas après l'autre, vers cette nouvelle partie du programme et elle n'était même pas essoufflée -une particularité du programme ou simplement preuve qu'elle ressentait une joie sans égal ?. Il lui tardait de passer toutes ses soirées à la plage, peut être qu'elle pouvait y aller à pieds en suivant les rails ? Elle avait envie de passer ses journées sur les rails. Mais y'en avaient-ils ? La technologie avait beaucoup évolué et Newwell n'était qu'un programme alors tout était possible. Arya priait pour qu'il y ait des rails. Des rails, des rails, des rails...

Déraille ? Non, en tout cas ce n'était pas ce que Arya souhaitait. Elle arriva enfin à la gare et, un grand sourire sur le visage, regarda le nouveau bâtiment. Elle en examina les moindres détails, et restait plantée au milieu du chemin en gênant les personnes qui souhaitaient s'en approcher un peu plus. Après la cérémonie d'entrée, elle remit sa guitare sur son épaule et y pénétra. Tout en marchant, elle regardait autour d'elle, les gens qui prenaient les trains, le flux continu de personnes curieuses qui allaient tout de suite à la plage. Arya avait très envie d'y aller mais avait oublié son portefeuille et son portable chez elle. Raté, Arya...

Tandis qu'elle longeait un des murs, elle vit quelqu'un assis sur le sol. Oh non, encore quelqu'un en hypoglycémie ? Ou... quelqu'un comme elle ? Elle s'approcha doucement, intriguée par cet individu. Mais encore plus intriguée par ses cheveux, on aurait dit de la barbe à papa ou de la Chantilly. Elle avait envie de les toucher, elle voulait les toucher. Mais elle voulait surtout savoir si cette personne était ou non un Enthusiast. Elle décida de faire d'une pierre deux coups, s'accroupit près de la personne en question et tapota sa tête. Wow, ses cheveux étaient tellement doux, ça changeait des cheveux secs et emmêlés d'Arya qui étaient fourrés dans un bonnet pour ne pas les montrer, parce que mon dieu, ils étaient dans un sale état. L'inconnu tourna la tête vers elle et lui sourit, un sourire qu'Arya connaissait très bien puisque parfois elle l'avait. Le sourire de voir Newwell prospérer et grandir, le sourire de la satisfaction.

«Hé, toi aussi t'es venu voir l'extension du Paradis ?»




avatar
Arya Blackwood
True I once said I was better off just being dead, but I didn't know you yet.

Fiche de personnage
Âge: 18 ans
Origine(s): Oregon, USA
Nombres d'effractions : 0

True I once said I was better off just being dead, but I didn't know you yet.

Féminin Messages : 90
Date d'inscription : 28/07/2017
Appartement : Résidence D - Appartement 2

Voir le profil de l'utilisateur http://mokonaj.deviantart.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Libre] [EVENT ÉTÉ] Je me sens grisé...

Message par Charles Deering le Lun 23 Oct - 1:54


Je me sens grisé...
LIBRE

C’est une jeune fille que je ne connais pas qui me regarde, accroupie devant moi. Trop enfoncé dans ma rêverie, je ne l’avais pas sentie, ni entendue s’approcher.
Elle a des cheveux courts et bleus – il est étrange que je ne l’aie jamais aperçue auparavant. Ils sont enfoncés dans un bonnet, comme si elle voulait les cacher. Oh, si j’avais des cheveux aussi colorés, je ne les cacherais jamais ! Avoir une forte touche de couleur sur soi est toujours très charmant, à mon avis. Je ne pense cependant pas teindre les miens ; ils auraient l’air encore plus étrange qu’ils ne l’ont déjà.
Avant même qu’elle m’ait dit quoi que ce soit, je trouve son air heureux – alors, je suis heureux. Il est improbable que la nouveauté qui l’environne ne soit pas plus ou moins à l’origine de son bonheur, même temporaire, alors je suis fier, heureux pour elle, heureux pour Newwell, et heureux pour moi-même.
« Hé, toi aussi t'es venu voir l'extension du Paradis ? », me demande-t-elle.
Je la regarde droit dans les yeux, et ma bouche s’entre-ouvre légèrement au travers de ma surprise. Venu voir l’extension du Paradis ? Paradis ? Oh ! Si elle savait ! Oh, ce qu’elle me ravit ! Paradis ! Oui, c’est ça – c’est le Paradis ! Pourquoi n’y avais-je pas pensé ?
Je la fixe intensément quelques secondes, bouche-bée. Je ne pensais pas un jour retomber sur quelqu’un comme ça. Et vraiment ? Une jeune fille qui vient me voir, moi, un inconnu lambda, pour me parler de la ville comme d’un Paradis, naturellement, comme si c’était normal – c’est que c’est normal ! Oh ! Je crois que j’ai rencontré la femme de ma vie.
Haha, non. Elle est légèrement trop jeune pour moi, et puis, mon cœur est déjà pris parce quelqu’un d’autant plus imparfait. Mais rien qu’avec ces quelques mots, elle est déjà montée très haut dans mon esprit – elle est déjà devenu quelqu’un d’important. Oui…
« Oui… », dis-je l’air rêveur.
Oui… Une jeune femme qui sait voir la beauté là où elle est… Et la qualité… Oui… Enfin, quelqu’un qui le mérite vraiment !
Oh, non, que dis-je ? Tous le méritent. Mais elle… D’une certaine manière, a su trafiquer les valeurs du monde pour devenir quelqu’un qui le mérite encore plus que les autres. Ce havre de paix… Ce Paradis… Oui, il est pour vous, mademoiselle ! Pour les gens comme vous, qui en ont besoin, et qui savent ce qu’il vaut. Merci, oh, merci, je croyais que cette journée ne pouvait pas plus encore m’émerveiller.
Je me redresse légèrement, afin de ne pas rester aussi affalé que je le suis, mais puisqu’elle est accroupie, je reste assis. Je ferme un instant les yeux et hoche légèrement la tête pour bien reprendre mes esprits ; et me voilà.
Je ne vois pas, je ne sais pas que lui dire de plus, mais qu’importe ? Je dois savoir qui elle est. J’ai besoin de connaître le nom de cette personne de claire qualité. J’ai besoin de devenir son ami – et si je ne mérite pas d’être son ami, je deviendrai une connaissance, mais elle me sera une amie, très certainement – j’ai besoin qu’elle devienne une partie de ma vie. J’ai besoin de plus de gens fantastiques avec des vies fantastiques pour me construire. Que me valent des esprits rebelles quand je peux m’entourer de tant de positivité ?
Je la regarde à nouveau dans les yeux, et ai peut-être l’air d’un idiot, mais je m’en moque bien. Ce n’est pas moi qui importe en cet instant même ; c’est un citoyen de cette ville qui est heureux et le mérite bien.
« Vous… comment vous appelez-vous ? », lui demandé-je.
Je ne me présenterais par, car je ne me trouve pas important, mais je suppose qu’il faut bien rester logique, et respecter les protocoles de politesse si on veut se faire des amis. Pour ces raisons, j’ajoute :
« Je me nomme Charles… »
Ce n’est pas beau de mentir, mais elle doit bien avoir une manière de m’adresser. Et ne puis-je pas être qui je veux ? Si je deviens quelqu’un construit par les vies de milliers de personnes fantastiques, je peux bien me trouver un nouveau nom.
« Et oui, c’est bien pour admirer l’extension du Paradis, comme vous dites, que je suis là. »
Je souris. Là, ici, sur le court terme, ou le long terme… Dans la gare ou dans la ville… N’est ce point pour ça que je suis là, tout simplement ? Elle a si bien décrit la chose. Ah, quelle intelligence !
avatar
Charles Deering
Enthusiast

Fiche de personnage
Âge: 24 ans
Origine(s): Anglais ?
Nombres d'effractions : ∞

Enthusiast

Masculin Messages : 37
Date d'inscription : 25/03/2017
Appartement : Appartement 4, Résidence A

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Libre] [EVENT ÉTÉ] Je me sens grisé...

Message par Arya Blackwood le Lun 23 Oct - 11:10








Je me sens grisé...
Arya Blackwood | Charles Deering





L'homme en face d'elle semblait si heureux... Cela fit chaud au coeur d'Arya et la rassura dans l'idée qu'elle avait affaire à quelqu'un comme elle, qui appréciait Newwell à sa juste valeur et non à quelqu'un qui détestait ce programme, comme une certaine gamine avec des couettes. Tiens, ce serait dommage que cette gamine se noie à la plage ou bien se fasse écraser par un de ces nouveaux trains accidentellement. Oui, accidentellement. Arya se voyait mal troubler l'ordre de Newwell, et encore moins contrarier la jolie Liberty qui plaisait beaucoup trop à notre guitariste pour qu'elle fasse une quelconque bêtise.

Mais revenons à nos moutons, terme approprié en cette situation puisque, on doit se l'avouer, l'homme en face d'Arya avait une chevelure semblable à ces moutons en question, bien que beaucoup plus douce, Arya n'en revenait pas, elle devrait lui demander la marque de son shampoing. Celui-ci en tout cas, lorsqu'elle avait appelé Newwell le "Paradis", avait semblé plutôt surpris. Alors qu'elle soutenait son regard comme pour tenter de le déchiffrer, il était resté bouche bée en réalisant ce qu'elle venait de dire avant de reprendre un sourire très doux. On aurait dit qu'il venait de voir un ange, ou la femme de sa vie. Mais Arya n'était ni un ange, ni une quelconque partenaire pour une relation hétérosexuelle, désolée monsieur, mais seules les filles intéressaient la gosse qui se trouvait actuellement devant toi.

«Oui…»

Il semblait avoir été tiré de sa rêverie, et Arya était à deux doigts de s'en excuser, de le recoucher à même le sol et de lui souhaiter "bonne nuit" avant de s'en aller doucement en demandant à tout le monde de ne pas faire de bruit. La position accroupie devint de plus en plus inconfortable pour Arya avec sa guitare sur le dos, et l'homme ne l'aida pas puisqu'il ne fit que se relever légèrement pour se retrouver un peu plus droit. Si Arya se levait, ce serait très malpoli, et pour une fois, on ne la regardait pas de travers parce qu'elle avait appelé Newwell le "Paradis", alors elle décida de prendre son mal en patience.

«Vous… comment vous appelez-vous ?»

Arya haussa les sourcils en guise de surprise. Personne ne lui demandait jamais son nom d'habitude. Quand elle aidait quelqu'un, on se contentait de la remercier et de lui souhaiter une bonne journée. Elle ne s'était pas vraiment intégrée depuis son arrivée et qu'on lui demande son nom lui fit plaisir et la gêna en même temps. Qu'est-ce qu'elle était censée dire ? Devait elle répondre ? Elle hésita visiblement trop longtemps puisque celui-ci reprit :

«Je me nomme Charles…»
«Et oui, c’est bien pour admirer l’extension du Paradis, comme vous dites, que je suis là.»


Il sourit à nouveau, ce qui déclencha un sourire de la part d'Arya. Pas un sourire narquois, ni un sourire de pitié, un vrai sourire. Celle-ci avait déjà arrêté de froncer les sourcils quand il lui avait répondu, ce qui était plutôt rare de sa part, méfiante et désagréable qu'elle peut être. Mais quelqu'un s'intéressait à elle et partageait ses idées, alors elle avait envie d'être gentille. Peut être même de se faire un ami. Même si il lui laissait une impression quelque peu étrange, elle avait l'impression que celui-ci ne lui ferait aucun tort et donc elle se présenta.

«Je m'appelle Arya. Arya Blackwood.»

Elle rit légèrement, puisque plus tôt elle avait remarqué le regard de son interlocuteur sur ses cheveux. Après tout, lui non plus n'avait pas une chevelure très commune.

«Quand j'ai appris qu'il y avait une cérémonie pour célébrer l'ouverture d'une nouvelle partie de Newwell, je n'ai même pas pris le temps de me brosser les cheveux ou de m'habiller correctement et j'ai foncé ici.»

Elle se leva, la nouvelle position devenue inconfortable elle aussi et lui tendit la main pour l'aider à se relever.



avatar
Arya Blackwood
True I once said I was better off just being dead, but I didn't know you yet.

Fiche de personnage
Âge: 18 ans
Origine(s): Oregon, USA
Nombres d'effractions : 0

True I once said I was better off just being dead, but I didn't know you yet.

Féminin Messages : 90
Date d'inscription : 28/07/2017
Appartement : Résidence D - Appartement 2

Voir le profil de l'utilisateur http://mokonaj.deviantart.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Libre] [EVENT ÉTÉ] Je me sens grisé...

Message par Charles Deering le Mer 25 Oct - 18:07


Je me sens grisé...
LIBRE

Elle sourit autant que je souris, ah, que c’est plaisant ! Partager un bonheur certain, ainsi… C’est si beau, d’une certaine manière que je ne saurais décrire.
« Je m'appelle Arya. Arya Blackwood, » répond-t-elle.
Oh, Arya, je ne voudrais te mentir davantage en te donnant un nom de famille. À vrai dire, mon identité n’importe pas autant que la tienne ; à vrai dire, je me moque bien que tu me connaisses, tout ce que je veux, c’est te connaître.
« Quand j'ai appris qu'il y avait une cérémonie pour célébrer l'ouverture d'une nouvelle partie de Newwell, je n'ai même pas pris le temps de me brosser les cheveux ou de m'habiller correctement et j'ai foncé ici, » tu continues.
Oh, ça, je l’imagine bien. N’est-ce pas la réaction normale à avoir ? Certains argueront qu’ils préfèrent être en habit festif pour une telle occasion, mais ça dépend de la personnalité de chacun, et chaque personnalité est fantastique en soi – la tienne aussi bien que celle des autres ! Mal habillés, bien habillés, je m’en moque ; venez admirer Newwell City !
Tu te redresses, et me tends la main pour que je fasse de même. Quelle gentille attention… Tu aurais pu me laisser par terre, tu sais.
Je prends ta main tendue et me relève rapidement.
Oh, que puis-je faire, que puis-je dire ? Je ne sais pas comment avancer plus cette conversation sans te paraître gênant. Tout ce que je veux est que tu te sentes bien – n’est-ce pas pour cette raison même que j’ai créé le programme ? J’ai fait le choix de ne pas savoir qui y serait intégré afin d’en avoir la surprise, alors j’aimerais pouvoir apprendre à tous vous connaître, tous autant que vous êtes, tous aussi beaux que vous êtes.
Oh, et puis, ai-je le choix ? Autant être honnête. Autant dire la vérité. Ça rend les choses tant de fois plus simples.
« Je ne sais pas quoi te dire. Je ne voudrais pas te déranger dans ta découverte de ces nouveaux lieux… »
J’inspire un instant, marquant une pause accidentelle. Je devrais faire plus attention quand je parle ; ce que je dis n’insinuerait-il pas que je l’ai déjà découverte, ou que la découverte est la sienne, et pas la mienne ? J’espère qu’elle ne notera pas ce détail. Et puis, de toute manière, il n’y a pas de raison qu’elle comprenne – dans le pire des cas, elle se dira que ma manière de parler, ou je suis légèrement étrange, et je pense qu’elle ne sera pas la première. Pas que ça me pose problème… Je ne suis pas fait pour fonctionner aussi parfaitement que tous les autres – je ne suis rien, en comparaison, et c’est plus par choix que par manque de capacités initial.
« Mais je suis content de voir quelqu’un d’autre d’aussi ravi de l’expansion de la ville. Je pense que ça nous fait déjà une sacrée chose en commun. », je continue.
Mon sourire, cette fois-ci, est plus malin. C’est comme si on se trouvait un terrain d’entente ; c’est comme si on avait notre petit secret, qui nous sépare des autres et nous regroupe, et nous permet d’être au-dessus d’une certaine manière.
Malheureusement, seule Arya est au-dessus. Je ne compte pas monter de là où je suis ; ah, désolé, Arya, mais je trouve que les Rebels et compagnie ont tellement de valeur, eux aussi… Il suffit juste de les remettre dans le droit chemin. Et je suis sûr que leur esprit naturellement rebelle pourrait nous rendre bien des services ! Ils pourraient être brillants !


HRP:
C'est court mais j'ai réussi à répondre ;w;
avatar
Charles Deering
Enthusiast

Fiche de personnage
Âge: 24 ans
Origine(s): Anglais ?
Nombres d'effractions : ∞

Enthusiast

Masculin Messages : 37
Date d'inscription : 25/03/2017
Appartement : Appartement 4, Résidence A

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Libre] [EVENT ÉTÉ] Je me sens grisé...

Message par Arya Blackwood le Mer 25 Oct - 18:30








Je me sens grisé...
Arya Blackwood | Charles Deering





Une fois debout, Arya remit correctement sa guitare sur son épaule, celle-ci avait encore tenté de s'échapper puisqu'elle avait aidé Charles à se relever. Pourtant il n'était pas très lourd, mais toute occasion était la bonne pour que son instrument essaie de s'enfuir. Elle se sentait en confiance avec celui-ci. Il avait un sourire qui la rassurait, comme s'il voulait lui dire "ne t'en fais pas, je te comprends" et qu'il justifiait tout comportement de son interlocuteur. Elle en était sûre, elle le sentait, il ne voulait de mal à personne.

«Je ne sais pas quoi te dire. Je ne voudrais pas te déranger dans ta découverte de ces nouveaux lieux… »

Arya haussa les épaules. C'était elle qui était venue le voir et non l'inverse, elle avait bien envie de visiter ces nouveaux lieux certes, mais avoir de la compagnie était sûrement beaucoup plus plaisant. Elle n'avait rien visité avec quelqu'un depuis quelques semaines déjà et commençait à se sentir seule. Pour une fois que quelqu'un partageait la même idée qu'elle de Newwell, elle n'allait quand même pas le laisser échapper ! Peut être n'avait-il pas encore visité les lieux lui-même, dans ce cas ce serait sûrement agréable pour les deux enthousiastes d'explorer ensemble ce nouvel endroit !

Elle fourra les mains dans ses poches, et l'observa. Son visage était si doux qu'il avait totalement détendu Arya et elle ne se méfiait plus du tout. Elle avait même envie de l'inviter à aller manger quelque chose avec elle plus tard. Certes elle n'avait aucun intérêt à le faire, excepté passer du temps avec quelqu'un qui pourrait bien devenir un ami, mais elle avait vu Liberty et se sentait d'humeur généreuse. Voir Liberty, même de loin, la mettait toujours de bonne humeur. Et cette rencontre agréable n'avait fait qu'améliorer la situation.

Charles reprit :

«Mais je suis content de voir quelqu’un d’autre d’aussi ravi de l’expansion de la ville. Je pense que ça nous fait déjà une sacrée chose en commun.»

Son sourire changea, devint plus malicieux, plus complice. Comme si le fait d'aimer autant Newwell avait créé un lien entre eux. Comme si ils pouvaient tout se dire alors qu'ils venaient à peine de se rencontrer. Arya eut un sourire en coin, ce nouvel ami semblait fort sympathique et intéressant. Elle hocha la tête en ayant un petit rire, soufflé par le nez, pas ces soupirs désespérés parce que quelqu'un a fait une blague mauvaise mais ces petits rires qui, généralement, approuvent une boutade ou autre.

«C'est clair que ça nous lie déjà un peu. C'est assez rare de trouver des gens qui aiment autant Newwell. Du moins j'en ai croisé peu.»

Elle lui sourit et regarda autour d'elle, les trains, les passants, ceux qui s'excitaient pour la plage ou les simple curieux qui s'y rendaient déjà. Elle se tourna à nouveau vers Charles, tout sourire, les joues rosies par le bonheur.

«En fait tu ne me déranges pas du tout, si tu n'as pas déjà visité ces lieux, on peut le faire ensemble !»



avatar
Arya Blackwood
True I once said I was better off just being dead, but I didn't know you yet.

Fiche de personnage
Âge: 18 ans
Origine(s): Oregon, USA
Nombres d'effractions : 0

True I once said I was better off just being dead, but I didn't know you yet.

Féminin Messages : 90
Date d'inscription : 28/07/2017
Appartement : Résidence D - Appartement 2

Voir le profil de l'utilisateur http://mokonaj.deviantart.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Libre] [EVENT ÉTÉ] Je me sens grisé...

Message par Charles Deering le Ven 27 Oct - 3:20


Je me sens grisé...
LIBRE

Elle pousse un léger rire, et répond :
« C'est clair que ça nous lie déjà un peu. C'est assez rare de trouver des gens qui aiment autant Newwell. Du moins j'en ai croisé peu. »
Oh, ne t’en fais pas, me dis-je. Il y en a. Jamais assez, bien sûr, mais il y en a quand même ! Je suppose qu’il est facile, quand on ne les recherche pas activement, de rater ceux qu’on appelle Enthusiasts – d’autant plus que certains ressemblent plus à des Rebels que les Rebels – mais je peux assurer que bien des gens apprécient le programme à sa juste valeur, et tant mieux. Réduire le programme à ces gens-là serait bien pratique, mais aussi terriblement cruel ; les indécis et ceux qui ont été induits en erreur ont tout de même droit à leur chance, eux aussi. Ce n’est pas parce qu’ils ont mauvais goût qu’il faut les exterminer…
Pas que j’aie jamais pensé les exterminer directement, mais les exclure du programme reviendrait au même.
Qui plus est, je pense que chacun a énormément de valeur. Malgré les bêtises que je dis ou pense, je serais absolument horrifié si on en venait à faire du mal à quelqu’un d’autre que moi ! Oh, je ne saurais supporter qu’on détruise tant de beauté. Mon but est de les protéger, pas le contraire.
Alors que je justifie mes pensées irrationnelles, Arya regarde alentour, avant d’ajouter :
« En fait tu ne me déranges pas du tout, si tu n'as pas déjà visité ces lieux, on peut le faire ensemble ! »
Je cligne des yeux. Oh. Ooh. Oooh. Oh, c’est si gentil, oh – je ne sais pas quoi dire ! En effet, je ne les ai pas encore visités – et où avais-je la tête ? Au lieu de m’en tenir à la gare, pourquoi ne me suis-je pas jeté sur le premier train pour admirer ce nouveau bijou de technologie ? Quel idiot, je suis, à me sentir trop heureux, j’en limite mes possibilités de bonheur ! Et si en plus je peux le visiter avec quelqu’un de valeur, et qui saura apprécier la chose, oh… j’en serais ravie. Elle n’a pas idée.
Voir mon enfant grandir, le voir devenir beau et fantastique, et voir qu’il fait sourire le peuple, que demander de plus ?
« Je ne les ai pas encore visités, en effet… », commencé-je.
Je jubile. La situation est si simple, si bête – des plages, quoi de plus normal ? Je suis pourtant absolument ravi, et mon cœur bat à toute vitesse. Je me rends bien compte que je suis ridicule, mais je m’en moque. Je ne me veux pas donner bon air, je veux juste profiter… est-ce donc ce que je suis, un profiteur ? Oh, peut-être. Est-ce une mauvaise chose ? Je n’en sais rien.
Et peut-on vraiment m’appeler profiteur quand c’est moi qui ai construit ce monde dans lequel on vit ? J’ai bien le droit d’utiliser ce que j’ai créé, n’est-ce pas – et l’utiliser, je n’en ai techniquement pas le choix, oui, en effet, il s’agit de profiter. J’en profite, et puisque visiblement, d’autres personnes en sont contentes, c’est que j’ai bien raison.
« Je serais plus que ravi de le faire avec toi, Arya. »
Elle n’avait pas besoin de venir me tirer de là où j’étais… Appelons ça le destin. Le destin des Enthusiasts de se réunir. Han ! Ne serait-ce pas fantastique ? Que peu à peu, les Enthusiasts se rejoignent tous, par le pouvoir simple de… ah… j’aurais dû programmer ça, avant de rentrer.
Tant pis, je les chercherai.
Je regarde le panneau d’arrivée des trains, et constate que le prochain arrive dans moins de cinq minutes. Je le montre vaguement du doigt à mon interlocutrice, et lui dis :
« Le prochain train arrive sous peu. Profitons-en ! »
Haha, j’ai dit profitons.
… Oh, je n’ai pas besoin de maturité. Je n’ai pas d’âge réel, après tout, je peux bien prétendre avoir celui que je veux, quand je veux ! Aujourd’hui, je suis un enfant. Clairement. Et tant mieux ! Personne ne voit mieux le monde tel qu’il est qu’un enfant innocent.


HRP:
Ça devrait bientôt boucler au moins pour celui-là, non ? :o
avatar
Charles Deering
Enthusiast

Fiche de personnage
Âge: 24 ans
Origine(s): Anglais ?
Nombres d'effractions : ∞

Enthusiast

Masculin Messages : 37
Date d'inscription : 25/03/2017
Appartement : Appartement 4, Résidence A

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Libre] [EVENT ÉTÉ] Je me sens grisé...

Message par Arya Blackwood le Ven 27 Oct - 13:06








Je me sens grisé...
Arya Blackwood | Charles Deering





C'était bien la première fois que Arya proposait à un parfait inconnu, enfin pas si inconnu que ça après cette petite discussion, de l'accompagner dans la découverte de nouveaux lieux. Si elle avait été dans le monde réel, son cerveau aurait crié "danger ! danger !" mais à Newwell elle se sentait invincible, comme si rien ne pouvait arriver, comme si tout était parfait et que personne ne voulait de mal à personne. Hormis les Rebels, mais ceux-là, ce n'était qu'une bande d'idiots qui ne comprenaient rien à la chance qu'ils avaient de vivre dans un tel environnement.

Mais là elle se sentait de si bonne humeur qu'elle voulait partager sa joie avec quelqu'un, et le destin avait mis Charles sur sa route, alors pourquoi ne pas partager la découverte de ces lieux si magiques avec quelqu'un qui partageait ses idées et adorait ce programme autant qu'elle ? Elle avait envie de remercier le monde entier de l'avoir transportée ici et de lui permettre de faire de telles rencontres, elle avait envie de serrer Liberty dans ses bras et de la couvrir de "merci merci merci" jusqu'à ce que celle-ci la punisse.

«Je ne les ai pas encore visités, en effet…»

Le sourire de Arya s'élargit. Elle allait donc totalement découvrir un parfait nouveau monde avec un nouvel ami dans une ambiance bonne enfant et pleine de joie ! Cela la changeait de la vie qu'elle avait eu avant Newwell et elle n'avait jamais été aussi satisfaite d'avoir parlé à quelqu'un depuis qu'elle était arrivé ici. Oh, oui, elle était si heureuse, elle pourrait en pleurer ! Mais encore fallait-il que Charles accepte de venir avec elle, mais il ne semblait pas du tout contre cette idée et aussi Arya avait-elle admis sa proposition comme d'ores et déjà acceptée.

«Je serais plus que ravi de le faire avec toi, Arya.»

Arya eut un petit bond de joie et de surprise. Certes elle était sûre que celui-ci allait accepter sa proposition mais le fait qu'il exprime tant de bonheur à le faire avait rendu la jeune guitariste encore plus joyeuse. Elle allait prendre le train, voir la plage ! Et elle n'allait pas le faire toute seule, quelqu'un serait là pour l'accompagner et partager ses émotions et elle pourrait échanger avec cette personne tout au long de cette visite ! C'était bien une des premières fois qu'elle faisait ça et elle en était totalement changée, complètement refaite.

«Le prochain train arrive sous peu. Profitons-en !»

Elle suivit du regard le doigt de son interlocuteur qui montrait le panneau des horaires des prochains trains et en effet, le suivant arrivait bientôt. Arya se retourna vers son interlocuteur avec un immense sourire. Elle n'avait pas besoin de portable ou de portefeuille quand elle allait passer la soirée à visiter des lieux magiques avec une personne adorable qu'elle venait de rencontrer. Elle avait sa guitare avec elle pour jouer sur le bord de la mer, c'était suffisant. Elle en avait totalement oublié qu'elle n'avait même pas pris la peine de s'habiller correctement et lui répondit aussitôt :

«Avec plaisir ! Allons explorer la plage !»





HRP:
Ouaip je pense que ça peut le conclure haha ! Une jolie rencontre entre deux Enthusiasts totalement pétés. :')
avatar
Arya Blackwood
True I once said I was better off just being dead, but I didn't know you yet.

Fiche de personnage
Âge: 18 ans
Origine(s): Oregon, USA
Nombres d'effractions : 0

True I once said I was better off just being dead, but I didn't know you yet.

Féminin Messages : 90
Date d'inscription : 28/07/2017
Appartement : Résidence D - Appartement 2

Voir le profil de l'utilisateur http://mokonaj.deviantart.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Libre] [EVENT ÉTÉ] Je me sens grisé...

Message par Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé



Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum