Nos amours

Membre du mois
https://i.imgur.com/cU5h73n.png

Voteur du mois
https://i.imgur.com/qwjm0ih.png

Ship du moment
https://i.imgur.com/V5oolqx.png
Credits

contexte, thème, organisation
© jadziajan

Don't you forget about me [Alan / Owain]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Don't you forget about me [Alan / Owain]

Message par Alan Nevermore le Jeu 20 Juil - 23:43

ft.
Owain S. Baxter
« Don't you forget about me »
Il fait beaucoup trop sombre ici pour qu'on y puisse distinguer quoi que ce soit. Peut être qu'allumer la lumière...
Après avoir essayé, vous décidez de l'éteindre à nouveau. Cet endroit est un bordel si flagrant que vous préférez ne pas y faire face. La simple vision de tout ces déchets, toutes ces choses délaissées, oubliées, négligées... Cela vous rend furieux. Combien de jours se sont écoulés depuis que vous êtes là à vous morfondre ? Deux trois semaines ? Un mois peut être ? Vous n'avez plus vraiment de notion du temps. Il faudrait peut être enfin se remettre de ce qui s'est passé au bout d'un moment. Vous ne pouvez pas rester ici enfermé éternellement. Éventuellement, il faudra sortir et faire face à cette « réalité » qui vous attend, que cela vous plaise ou non. Peut être même que ça arrivera aujourd'hui d'ailleurs. Comment ça « même pas en rêve » ? Commencez par nettoyer ce taudis déjà. C'est pas en restant dans un environnement pareil que vous irez mieux. Un peu de musique et ça passera aussi vite que vous n'aurez même pas le temps de soupirer comme vous le faites tout le temps.

Don't you... Forget about me...

Ah bah voilà ! D'un coup on dirait l'environnement d'un homme plus sain ! Par contre à vous regarder le miroir, on sait tout de suite que c'est pas le cas... Mais bon, on ne peut pas tout avoir, et c'est déjà un bon début. Vous essayez de raser la barbe qui vous donne un air de naufragé sur une île déserte, sans faire n'importe quoi, ça fait longtemps que vous n'avez pas eu à faire ça.

Beaucoup plus de rouge que nécessaire recouvre votre robinet. Si vous pouviez vous calmer deux secondes vous pourriez éviter d'avoir à faire plus de nettoyage, vous le savez ça ?

Pas faux.  

Après un petit moment, vous êtes enfin plus ou moins présentable. Vous n'êtes pas encore sûr de pourquoi vous faites tout ça, mais bon, tant qu'il y a quelque chose à faire, vous êtes là. Et pour l'instant c'est tout ce dont vous avez besoin pour continuer. Ou du moins recommencer à zéro. Ce « Programme » est peut être une chance pour vous de repartir du bon pied, qui sait. Tiens d'ailleurs, vous avez trouvé un petit carnet vide en nettoyant tout à l'heure, ça pourrait se rendre utile. Vous décidez de le prendre avec vous. Votre manie de faire des listes ne s'en ira pas de si tôt, et au moins, cela vous permet de vous souvenir de quoi faire. Comme avant. Mais quelle sera la première tâche qui apparaîtra sur votre carnet ?

« -Se présenter à ses voisins. »

Qui l'eut cru, vous vous résignez enfin à le faire. Allez, si vous voulez avoir la satisfaction de barrer ces mots, il faut sortir de chez vous maintenant.  Vous posez votre main sur la poignée de votre porte et respirez un grand coup, votre expiration se transforme en soupir et vous ouvrez enfin la porte.

Il est vachement grand ce couloir dites donc. Mais bon, il va falloir aller jusqu'au bout pour pouvoir barrer ces stupides mots de votre liste, et vous n'attendez que ça. Par contre c'est pas avec cette tête là que vous réussirez à ne pas terrifier vos voisins, donc souriez un peu !
...
On va dire que ça fera l'affaire pour l'instant...

Bientôt une heure s'est écoulée, (enfin, probablement, vous l'avez senti comme une heure en tout cas) et vous n'avez encore vu personne. Vous êtes passés devant chaque portes, et avez passé une durée de temps toujours plus courte à chaque fois, à appuyer frénétiquement sur les sonnettes, et à taper sur les portes en criant pour vérifier la présence de vos voisins. Avec une approche pareille c'est normal que personne ne s'est présenté devant vous. C'est un tantinet pathétique de vous voir déambuler dans le couloir à attendre que quelqu'un apparaisse, et puis il reste encore la dernière porte que vous n'avez pas essayé, ce serait peut être mieux que de rester là à s'énerver tout seul non ?

Vous approchez la porte marquée du chiffre 6, et vous apprêtez à appuyer sur la sonnette lorsque...
...
Rien ne se passe. « Putain mais tout ça pour ç-AAAAAH PUTAIN C'EST QUI CA BORDEL JE VAIS TE... »

On dirait que vous avez trouvé votre voisin. Ou plutôt, c'est lui qui vous a trouvé. Un jeune blondinet, rayonnant, (et plus grand que vous en plus), avec un grand sourire que vous interprétez comme assez moqueur, se tient derrière vous. Il est sûrement en train de se demander ce que vous faites devant la porte de son appartement. Vous lâchez un autre soupir avant de vous expliquer :

« Et bah c'est pas trop tôt ! Je commençais à croire que vous étiez tous morts ! Moi c'est Alan, Alan Nevermore. Je suis juste venu pour me présenter dans la résidence, même si ça fait... longtemps que j'aurais dû le faire, mais personne n'est là ! D'ailleurs on est quel jour aujourd'hui ? Ah attends, laisse tomber la date, c'est quoi ton nom déjà ? »

Vous n'êtes même plus sûr de comment converser avec quelqu'un, et pourtant vous êtes là, devant ce jeune homme, à lui demander agressivement son identité alors qu'il est devant chez lui. Il y a clairement des tonnes de choses qui ne vont pas avec cette pauvre excuse pour une introduction. Mais vous espérez quelque part qu'il réponde sans y faire trop attention et que vous pussiez vite rentrer chez vous...

avatar
Alan Nevermore
Neutral

Fiche de personnage
Âge: 27 ans
Origine(s): Russo-britannique
Nombres d'effractions : 0

Alan Nevermore
Neutral

Masculin Messages : 18
Date d'inscription : 29/05/2017
Appartement : Appartement 6, Résidence C

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Don't you forget about me [Alan / Owain]

Message par Owain S. Baxter le Dim 23 Juil - 0:12

Baxter
Owain

Un
inconnu

Not sure if free time, or forgetting everything
Son repas avec son pote a dû être écourté à cause du torrent de pluie à l’extérieur. Ce dernier avait fait étendre son drap à sur la fenêtre de son appartement et s’était brièvement excusé, sandwich toujours en main après s’en être souvenu. Owain lui a ri au nez en lui disant qu’il comprenait les problèmes que pouvaient poser le linge en général. Ils sont restés ensemble encore un moment, le temps de sortir de la sandwicherie du centre commercial, leur encas dans des sachets. Puis, pensant qu’il rentrerait chez lui manger des nachos devant une BD, Owain lui a proposé une course sous la pluie, la zone des résidences comme ligne d’arrivée.

Ils ont couru, et maintes fois a-t-il failli glisser en essayant de rattraper l’avance qu’avait prise sa compagnie grâce à son sprint de départ. Il croit entendre de l’orage au loin, mais ce son se fond aussitôt qu’il se reconcentre sur son adversaire de course. Pas de mal à prendre de la compétition à cœur, n’est-ce pas ? Trouver son sens dans de l’adversité, dans la compétition sportive, dans l’adrénaline serrant son corps à chaque pas de course – oui, sans doute ça lui manquait énormément.  Il a réussi  à rattraper son adversaire au niveau de la place de la ville, tous deux couraient  se dépassant l’un, l’autre à tour de rôle, direction les résidences.

Au final, ils furent peu d’accord sur comment se départager, et Owain avoua avoir été assez persistent sur le fait que tendre le bras faisait de lui le gagnant. Malgré le sale temps et la compétition, ils se séparèrent d’une bonne humeur – le drap n’allait pas se sortir de la pluie tout seul après tout. Il leur avait fallu du temps supplémentaire pour reprendre leur souffle, Owain était surpris du fait qu’il lui faille tant de repos comparé à avant son arrivé au programme. C’était notamment frustrant pour ce joueur de basket, entrainé à courir sur de longues périodes et avec ardeur et détermination sur un terrain. Il était peut-être du type doué pour ce genre d’exercice, et son cercle proche avait tendance à quelque fois l’accuser de ses prouesses. Il n’était pas particulièrement brillant non plus, il sait, mais avait des moments de gloire, de chance ayant tendance à attiser les remarques et les regards.  L’atypique clown de classe doué dans un sport d’équipe, il trouve ça cliché et en rit.

Enfin, il suppose qu’il n’avait pas tenté de faire de course intensive sur une aussi grande distance depuis longtemps, il prit cette proposition avec joie. Owain longe l’allée des résidences, puis passe dans un endroit étroit séparant deux bâtiments, le cœur calme retire sa capuche alors qu’il est arrivé devant « le sien ». Il utilise son passe pour ouvrir la porte et monte les escaliers en direction de son appartement. Son sandwich a l’air encore mangeable dans son sachet, et il remarque de la salade et des tomates tombées au fond de ce dernier alors qu’il monte les marches.

Il entend une voix grave prononcer des injures alors qu’il est au seuil de la porte. Il arrive à voir de dos un homme roux, qui s’énervait contre la porte d’un voisin. Owain s’accroupit contre le mur, là où il peut encore l’entendre sans se faire voir et mord dans son sandwich en pensant à la jarre aux injures dans sa cuisine à Atlanta, « voyage aux caraïbes » avaient-ils notés dessus. Ahah, quand il pense au fait que c’était surtout sa mère et lui qui remplissaient cette jarre – il avait perdu beaucoup de ses économies dedans, plus petit. Il a une brève pensée pour sa famille.

C’est après avoir fini son déjeuner qu’il s’essuie grossièrement la mayonnaise autour de sa bouche de la serviette à l’intérieur du sachet et se décide de rentrer dans son appartement. En passant le seuil, il voit que l’énergumène est cette fois devant la porte de son appartement, visiblement agité. Owain le fixe de ses grands yeux. Il se retient d’éclater un rire quand il le voit utiliser la sonnette alors que lui était là dans son dos.

Il n’avait pas l’air très calme comme personne, m’enfin, c’était peut-être dû à la frustration de sonner chez plusieurs voisins. Il l’avait entendu se plaindre de là où il était. Owain a un peu de peine pour le jeune homme en face de lui, et marche en sa direction.

Putain mais tout ça pour ç-, il tente de lui toucher l’épaule, AAAAAH PUTAIN C'EST QUI CA BORDEL JE VAIS TE...  et reste étonnamment calme malgré l’exclamation de cet inconnu si proche de lui, Owain lui sourit ce sourire béat. Son interlocuteur soupire pour une raison qui l’échappe.

- Et bah c'est pas trop tôt ! Je commençais à croire que vous étiez tous morts ! Moi c'est Alan, Alan Nevermore. Je suis juste venu pour me présenter dans la résidence, même si ça fait... longtemps que j'aurais dû le faire, mais personne n'est là ! D'ailleurs on est quel jour aujourd'hui ? Ah attends, laisse tomber la date, c'est quoi ton nom déjà ?

Il a l’impression de se faire fortement agresser l’histoire de quelques secondes.

- Je n’ai jamais donné mon nom, M.Nevermore, il répond après ce temps de latence, l’expression simplette, mais le ton clairement dans la défiance, et tournure au ridicule de la situation. C’est pas très malin de donner l’impression de se moquer de quelqu’un d’agité et de gêné en plus de ça.

- Hahah, c’est Owain, il explicite d’un sourire un peu plus agréable, bien qu’il ne comprenait pas encore le pourquoi du comportement de cet inconnu, ayant sonné à plusieurs portes d’affilée, Owain Baxter, ravi, Alan.

Owain semble spontanément radieux face à cette nouvelle rencontre.

-Tu cherches un truc en particulier ?»

avatar
Owain S. Baxter
Roguelight, smile as sly as it is bright.

Fiche de personnage
Âge: 19 ans
Origine(s): Américaine
Nombres d'effractions : Brebis sur Cthulhu

Owain S. Baxter
Roguelight, smile as sly as it is bright.

Masculin Messages : 71
Date d'inscription : 29/12/2016
Appartement : Appartement 1, Résidence C

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Don't you forget about me [Alan / Owain]

Message par Alan Nevermore le Lun 24 Juil - 19:17

ft.
Owain S. Baxter
« Please forget about me »
On dirait que le blondinet vous a coupé dans votre élan d'agressivité tout sauf nécessaire. Vous réfléchissez à comment répondre à une remarque pareille « Je n’ai jamais donné mon nom, M.Nevermore »  pendant que vous essayez d'ignorer à quel point vous venez de vous ridiculiser. Et clairement, vous échouez. Il peut très probablement lire la frustration qu'il a causé sur votre visage, mais arrive à se débrouiller et retourner la situation avec son sourire, en vous répondant quand même « Owain Baxter, ravi, Alan. » Et c'est en entendant son ton sincèrement enjoué que vous commencez à vous poser des questions.
Cela fait tellement longtemps que vous n'avez pas parlé à qui que ce soit dans des circonstances « normales » et encore moins avec des gens qui n'expriment pas uniquement le désir de vous voir partir très loin. C'est une expérience tellement étrange pour vous que vous commencez à imaginer la possibilité que peut être, vous n'avez pas encore tout foiré.
Et pendant que vous êtes en train de vous faire des films, Owain vous demande  « tu cherches un truc en particulier ? » et vous retombez sur terre immédiatement. Qu'est ce vous allez répondre à ça ? Pourquoi vous êtes venu là déjà ? Pourquoi est ce que ça sent la mayonnaise en plus ? Vous ne savez plus rien du tout, et des bruits inaudibles commencent à s'échapper de vous : « Je... Euhm.., euh... Ah.. EUH. » Comment est ce que vous espérez ne pas ruiner votre chance si vous commencez à bégayer des interjections, sérieusement, arrêtez ça tout de suite c'est juste triste à voir. Vous soupirez de nouveau, et passez votre main sur votre visage de haut en bas comme pour effacer votre hésitation d'un coup puis commencez à vous expliquer calmement.

Vous lui dites que vous n'étiez venu que pour vous présenter et qu'il n'y pas quoi que ce soit que vous cherchez en particulier, à part peut être une interaction sociale pas entièrement composée d'insultes venant de votre part. Vous vous excusez pour votre comportement hostile et le bruit que vous avez fait, en vous inclinant devant lui, et vous demandez à repartir sur de bonne bases en tendant votre main pour serrer la sienne,  en lui disant que vous aussi êtes ravis de le rencontrer. Et alors que vous reprenez soudainement vos esprits vous vous demandez « PUTAIN MAIS QU'EST CE QUE JE FOUS ??? » tout en restant figé dans votre position digne d'un automate mit sur pause.

Vous n'osez même pas imaginer la réaction d'Owain qui se tient devant vous, alors que vous tendez encore votre main dans les airs, vous avez simplement envie de rentrer dans votre appartement et ne plus jamais sortir, encore une fois. Mais ce qui est fait est fait, vous ne pouvez plus reculer, et ce jour sera probablement gravé dans votre mémoire à jamais. Et sûrement encore plus dans celle d'Owain, si il n'a pas déjà appelé la police. Est ce qu'il y a une police ici en plus ? Vous ne savez presque rien de cet endroit, pourtant cette femme que vous avez appelé « putain de flippante  » vous a tout expliqué. Mais vous avez oublié la moitié depuis le temps. Pendant que vos pensées partent dans tout les sens, votre corps reste immobile, à attendre la réponse du blondinet qui se tient devant.
avatar
Alan Nevermore
Neutral

Fiche de personnage
Âge: 27 ans
Origine(s): Russo-britannique
Nombres d'effractions : 0

Alan Nevermore
Neutral

Masculin Messages : 18
Date d'inscription : 29/05/2017
Appartement : Appartement 6, Résidence C

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Don't you forget about me [Alan / Owain]

Message par Owain S. Baxter le Lun 31 Juil - 22:59

Baxter
Owain

Alan
Nevermore

Not sure if free time, or forgetting everything
Alan lui dit n’être venu que pour se présenter et qu’il n’y a rien qu’il ne cherche en particulier, si ce n’est une interaction sociale, comprend le blondinet. Il s’excuse pour le bruit et l’hostilité qu’il a montrés en une inclinaison qui fit se sentir mal à l’aise Owain. Alan voudrait repartir sur de bonnes bases, en lui tendant la main. Il n’y a que peu de gens envers lesquels Owain a montré une forte hostilité dans sa vie, ça demande beaucoup d’énergie qu’il préfèrerait gérer dans une activité plutôt que pour des prises de têtes. Alan est également ravi de le rencontrer, il ne devrait pas avoir de problèmes au-delà de ça.

PUTAIN MAIS QU’EST-CE QUE JE FOUS, s’écrie-il, ce qui fit sursauter Owain en un court et aigu « ihhh ». Evidemment, parce qu’Alan l’avait fait sursauter, il retira la poignée qu’il voulut lui rendre et se cache la bouche de l’autre main. Il passe quelques secondes silencieuses ainsi.

Puis après un moment, Owain se met à rire.

- Je sais pas ce qui te prend mais t’es drôle comme gars, il arrive à placer après s’être suffisamment marré, il soupire un sourire plus calme et saisit la main d’Alan pour la serrer. Il lâche sa main et lui adresse une expression rassurante, le regardant toujours droit dans les yeux.

- On est un peu tous dans le même pétrin tu sais, je peux comprendre pourquoi tu es confus. On connait personne ici, c’est un peu, une nouvelle vie, avant qu’il ne se mette à noter qu’ils ne savent pas quand ils vont rentrer et potentiellement changer le ton de la conversation, il se disait qu’il pourrait mentionner quelque chose qu’il est sûr que tous deux partagent. Il choisit la tâche de s'occuper du linge, parce qu'il avait notamment un problème avec.

- J’arrive à me débrouiller, il commence, j’ai quelques problèmes avec le linge par contre. Owain fait un léger mouvement de tête en direction de la porte de son appartement. Ma machine à laver marche une fois sur cinq, il explique.

- Y’a pas de laverie du coup je me retrouve des fois avec une montagne de linge sale, c’est pas très propre, il rit légèrement et omet de dire qu’il devait faire beaucoup plus attention à ce qu’il portait et surtout quand. Il était important de voir à quoi il ressemblait avant de sortir, c’était normal, mais il n’a jamais porté vraiment attention à ce genre de chose avant. Oui, il avait maintes fois mis le linge à la machine, l’a sorti, étendu,  repassé, mais jamais dû faire tout ça seul. La répartition de ce travail se faisait entre sa sœur, sa mère et lui.

avatar
Owain S. Baxter
Roguelight, smile as sly as it is bright.

Fiche de personnage
Âge: 19 ans
Origine(s): Américaine
Nombres d'effractions : Brebis sur Cthulhu

Owain S. Baxter
Roguelight, smile as sly as it is bright.

Masculin Messages : 71
Date d'inscription : 29/12/2016
Appartement : Appartement 1, Résidence C

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Don't you forget about me [Alan / Owain]

Message par Alan Nevermore le Dim 6 Aoû - 22:33

ft.
Owain S. Baxter
« Please don't »
Un problème de machine à laver ? Une montagne de linge sale ? Aussi longtemps que vous avez réussi à vous négliger et laisser ce genre de choses arriver, vous savez que ce n'est pas une situation dans laquelle quelqu'un devrait se retrouver. Cela vous tient à cœur, particulièrement juste après que vous venez de vous « reprendre en main » en nettoyant votre appartement entièrement. Quelque chose se déclenche en vous à l'idée de désordre, une vielle habitude. Quelque chose qui vous vient de votre cher frère.

« Hey, j'ai une machine à laver qui marche, moi. Si tu veux tu peux... euh... l'utiliser. »

C'est uniquement en entendant ces mots sortir de votre bouche que vous vous rendez compte à quel point ils sonnent... Étranges. Vous n'avez vraiment aucune idée de comment vous adresser à quelqu'un normalement, hein ? Mais ce n'est pas important à ce point là, maintenant vous venez juste d'inviter quelqu'un chez vous. Qu'allez vous faire face à ça ? L'éventualité qu'il accepte, et qu'il entre dans votre appartement. Votre sanctuaire, vos murs, votre cellule...  Et ne parlons pas du fait que votre intimité va être réduite à néant. Car de toute façon vous avez déjà du partager un espace restreint avec des inconnus pendant très longtemps. Et là il ne s'agit seulement que de quelques instants, et ça n'a rien avoir avec vos expériences passées. Sérieusement arrêtez de penser à ce genre de choses, et soyez plus approprié au ton de la conversation un peu.

L'endroit dans lequel vous vivez n'est plus une cellule à présent. Du moins vous aimeriez pouvoir affirmer ça. Vous commencez à vous dire que ça doit être la meilleure coïncidence possible que vous ayez décidé de nettoyer intensément chez vous avant ça. Puis vous vous rendez compte que c'est tout sauf une coïncidence, vu que vous êtes la personne qui a provoqué ces événements, apparemment. Mais vous allez encore une autre fois trop loin et laissez sortir d'autres mots insensés. Vous auriez pu en rester à là et attendre qu'Owain réponde d'abord, mais non, vous deviez rajouter quelque chose en plus.

« Et si ça te dit je peux aussi jeter un coup d’œil à ta machine et voir si je peux la rafistoler. Enfin, si ça te gêne pas. »

Pourquoi. Pourquoi est ce que vous faites ça. Pourquoi est ce que vous vous engagez dans ce genre de trucs alors que vous savez pertinemment que vous êtes totalement inapte à fonctionner correctement. C'est ce que vous vous dites, cette fois dans votre tête, remplie de pensés absurdes qui partent dans tout les sens, alors que votre visage reste étrangement serein. C'est pas du tout normal tout ça, inviter un jeune homme chez vous puis lui proposer de « réparer sa machine à laver », ça sonne juste...  

On va éviter de s'attarder sur ça hein ? Observons seulement à quel point vous vous êtes encore plus enfoncé cette fois.
avatar
Alan Nevermore
Neutral

Fiche de personnage
Âge: 27 ans
Origine(s): Russo-britannique
Nombres d'effractions : 0

Alan Nevermore
Neutral

Masculin Messages : 18
Date d'inscription : 29/05/2017
Appartement : Appartement 6, Résidence C

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Don't you forget about me [Alan / Owain]

Message par Owain S. Baxter le Ven 11 Aoû - 2:57

Baxter
Owain

Alan
Nevermore

"I did this for you" said no tsundere ever
C'était un échange amical sans plus, en vrai il s'attendait à ce que Alan prenne le premier détour. Non pas au vu de son comportement ayant effrayé Owain, mais parce qu'il n'a pas tout à fait l'air à l'aise ici à l'écouter. Owain avait tendu la perche de peu de small talk sans vraiment penser que ce puisse interesser la personne à qui il s'adresse. Puis, puis il entend ça.

- « Hey, j'ai une machine à laver qui marche, moi. Si tu veux tu peux... euh... l'utiliser.

Owain se trouve étonnamment surpris, et aussi dans le bon sens du terme. Il entre ouvre les lèvres alors qu'il regarde fixement de manière peu polie la personne en face de lui. Est-il sûr de ce qu'il fait ? Owain glousse discrètement, de ce qu'il a vu de lui, du peu qu'il a vu Alan doit sûrement se dire "putain qu'est ce que je fous" fortement intérieurement. Juste y penser le fait rire, dans un sens, Owain avait l'impression qu'Alan était ce type de personnes pour lesquelles la chance n'ont jamais été de leur côté.

Le blond le regarde. Où en sont-ils là ? Il l'invite à venir chez lui ? C'est un peu rapide non ? Hahah. C'est étrange, il le trouve adorable actuellement.

- Et si ça te dit je peux aussi jeter un coup d’œil à ta machine et voir si je peux la rafistoler. Enfin, si ça te gêne pas.

- Tu ferais ça ? Son expression s'illumine, ça m'arrangerait beaucoup cimer, mec !

Owain lui dit qu'ils devraient échanger leur numéros au cas où, qu'Owain lui dise quand il lui faut utiliser sa machine à laver, au moins le temps qu'Alan puisse voir ce qui n'allait pas, peut-être récupérer les outils nécessaires pour qu'il puisse y jeter un coup d’œil et qu'il la répare. C'est ce qu'ils font, le blond lui envoya des messages, pour être sûr qu'il les recevait. Ils eurent un court échange sur la nature de leurs messages, notamment débiles - de la part d'Owain en tout cas.

Owain arbore cette expression satisfaite et sûre de lui alors qu'il range son téléphone dans sa poche arrière - un sourire et un regard amical qu'il tourne vers le roux en face de lui, voire suprêmement affectueux quelques fois. Le blond le trouve drôle, presque malgré lui - loin de lui l'intention de s'en moquer, mais il finit tout de même par le faire, en un sens, et il pense qu'Alan s'en rend compte et n'est pas tout à fait amusé.

Il ne lui dit pas ce qu'il l'a vu faire avant qu'ils ne parlent, il a juste cet expression d'imbécile content d'en savoir un peu plus - content de savoir qu'Alan n'est pas juste une boule de colère, impulsive et imposante. Il est actuellement reconnaissant de leur échange, la pluie ne lui avait non seulement apporté un challenge, mais l'avait ramené ici à ce moment.

Aurait-il été quinze minutes en retard, il n'aurait surement pas croisé Alan sur son chemin à son appartement. Le monde fait les choses étrangement. Qu'Alan lui propose de l'aide lui donne l'impression qu'il a vraiment de la chance.

- T'es sûr que tu veux de moi chez toi ? C'est un peuuu rapide, non ?  Il lui demande, d'un léger coup de coude contre le bras d'Alan, évidemment sur le ton de la blague, puis sourit longuement - comme si d'un coup, ils étaient des connaissances de longue date. C'était tard pour l'embêter avec ça, puisqu'il avait déjà montré de l'enthousiasme plus tôt.

- Hahaha, c'cool en vrai - je vais peut-être passer plus tard dans la soirée avec des bacs, s'tu veux d'moi. Faut que je range et organise toutes mes lessives par couleur. Il rajoute d'un ton plus sérieux. Il me reste de la lessive pour chaque, mais je pense qu'il y en a pas assez pour le nombre de lessive que je dois faire. Je te repaierais juste avant la première lessive ou maintenant si tu veux.»
avatar
Owain S. Baxter
Roguelight, smile as sly as it is bright.

Fiche de personnage
Âge: 19 ans
Origine(s): Américaine
Nombres d'effractions : Brebis sur Cthulhu

Owain S. Baxter
Roguelight, smile as sly as it is bright.

Masculin Messages : 71
Date d'inscription : 29/12/2016
Appartement : Appartement 1, Résidence C

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Don't you forget about me [Alan / Owain]

Message par Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé



Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum