Nos amours

Membre du mois
https://i.imgur.com/Qca6Hly.png

Voteur du mois
https://i.imgur.com/3IBWYnJ.png

Liberty ships...
https://i.imgur.com/mLqxOoP.png
Credits

contexte, thème, organisation
© jadziajan

Sleep is for the Weak [ft. Katherine]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sleep is for the Weak [ft. Katherine]

Message par Invité le Dim 21 Mai - 0:01

Baxter
Owain

Saphard
Katherine

Sleep is for the Weak
Owain ouvre les portes des commodes à la recherche de quelque chose à cuisiner de simple à faire. Il était sorti de la douche il y a une quinzaine de minutes, et pour preuve, portait sur ses épaules une serviette encore trempée. Il trouve pas mal de sucreries, gâteaux et de ce genre dans sa recherche, et quelques plats au micro-ondes.

Le blond rit avec une touche de malice. C'est amusant que l'alimentation de Katherine lui ressemble. Elle s'entoure de ce qui peut lui procurer le plus de plaisir, le plus rapidement sans qu'elle fournisse trop d'efforts. Il s'est glissé dans sa douche sans qu'elle bronche, et lui a même casuellement fait une invitation - ce à quoi elle a rit son rire fort, et moqueur. Il suppose qu'elle n'aie pas de problème à ce qu'il se balade dans son appartement torse nu. La connaissant, elle essaierait de trouver un moyen d'utiliser ça à son avantage.

Il hésite en tombant sur deux coupelles de nouilles puis ferme la commode. Il ne se sent pas de les attraper et les mettre au micro-ondes comme ce serait indiqué. Owain hausse des épaules.  Il attrape deux paquets de pocky à la fraise et se dirige vers la chambre de Katherine.

En ouvrant la porte, il la trouve allongée sur son lit, la tête à l'envers, à lire ce qu'il croit être un magazine, peut-être à se demander pourquoi ce n'est pas elle qui fait la couverture de ce dernier. Il remarque que le lit n'est pas vraiment en état, et que des chewing-gum et des miettes de chips occupaient les draps en sa compagnie. Elle semble le regarder, peu surprise, alors qu'il rentre sans pression ou quoi dans son antre. Owain ouvre un paquet et tire deux longs biscuits au gout de fruit alors qu'il se dirige vers la Saphard et lui glisse un entre les lèvres. Il croque dans l'autre d'un coup sec et garde le reste entre ses doigts alors qu'il mâche le contenu.

Il place son visage au dessus d'elle d'une expression nonchalante et mord d'un air taquin dans le pocky de la jeune femme, il se retire à quelques mètres du lits avant qu'elle n'aie le temps de faire quoi que ce soit d'autre pour rire un bon coup.

-"C't'ait trop facile, il rétorque, avant de sourire à pleine dents et de se tourner vers elle à nouveau, d'un air plus fier que désolé. Tu m'le pardonneras, hein.

- J'peux nous cuisiner un truc." Il rajoute, changeant de sujet comme rien n'était avant de finir le reste de pocky qu'il avait dans sa main.

C'était comme ça que c'était entre eux, ça se taquinait, flirtait, peut-être honnêtement entre deux stances, d'en rire, puis plus rien y penser, se désintéresser de l'autre comme récipient d'affection amoureuse, sans offense - mais plutôt comme une force que peu déstabilise nourrie par un intérêt réel qu'Owain avait pour Katherine, aussi puissant que platonique. L'amusement est mutuel, et c'est tout ce qui compte.


avatar
Invité
Invité


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sleep is for the Weak [ft. Katherine]

Message par Katherine Saphard le Sam 16 Déc - 14:29

  • saphard katherine
  • Baxter Owain
Sleep is for the Weak
T'étais allongée dans ton lit, lisant un magasine de mode fronçant les sourcils en voyant que tu ne fais pas la couverture. T'attendais qu'Owain sorte de la douche, t'ennuyant un peu. Tu zyeutes les pages du magazine. T'étais vêtue d'une simple nuisette noire. Tu lâches un soupire, bon, que faire ? T'as la flemme de bouger, de faire la moindre chose. T'attends juste. Tu fermes les yeux, essayes sans succès de dormir. Qu'est-ce qu'on s'ennuie dans ce foutu programme. Pas de drogues, pas d'alcool, rien. L'ennui total.

Quand la porte de ta chambre s'ouvre enfin, tu lèves les yeux et offre un sourire charmeur à ton ami Owain. Il est torse nu et tu ne peux empêcher tes yeux d'observer son corps. Il se place au-dessus de toi, tu as le souffle coupé. Puis d'un air taquin, il se retire avant que tu ne puisses faire quoi que ce soit. Tu te relèves en lui offrant un sourire sincère.


Ton visage fait une moue faussement boudeuse lorsque ton copain te demande si tu lui pardonneras :

« J'sais pas... Tu ferais quoi pour que j'accepte tes excuses, chéri ? »


Tu fais bien exprès de dire ce dernier mot d'un air sensuel. Jouant avec une mèche de cheveux.


J'peux nous cuisiner un truc."


Tu acquiesces d'un signe de tête, tu adores la cuisine d'Owain. C'est un très bon cuisinier ! Il te fait des mets délicieux et toi, tu le payes en câlin (faute de pouvoir le payer en liquide...).

« Tu veux nous faire quoi à grailler ? Où alors tu préfères dévorer ce joli bout de viande que je suis, hum ? »

Et tu pouffes de rire en lui donnant un petit coup dans son épaule, c'est un geste amical. Tu joues avec cette limite que la société impose à l'amitié. Cela t'amuse beaucoup. Choquer les gens, te comporter comme une petite gamine pourrie gâtée. Te montrer cruelle et sadique. Cette armure que tu t'es forgée pour ne jamais souffrir encore. Peu de personne connaissent ton vrai visage, et l'une de ses personnes est Owain. Tu l'aimes, beaucoup. Peut-être trop. Votre relation est ambiguë, inconcevable. Tu le testes, voulant savoir où vont s'arrêter ces défenses. Avant de lui sauter dessus. Je ne te comprends pas, kath. Personne ne te comprend. T'es une entité à part. Comme vivant dans un autre monde. Tu vas te brûler les ailes. Tu vas souffrir, tout perdre sous tes yeux, avoir le goût amer de la défaite en bouche, cela te changera des organes masculins. Dévergondée, dépendante. Tu fais honte à ta famille, que pensera ta mère en voyant ça ? Elle aurait honte de toi. Tout le monde à honte de toi. Personne ne t'aime. Même ton propre père ne t'appréciait pas, tu es forcément un petit monstre pour ne pas avoir son approbation. Tu mérites les coups qu'il te donnait. Tu devrais en recevoir de nouveau. Je te hais, je te hais. Tout le monde te hait. Va donc faire comme si tu étais fier de toi, duper l'univers. Alors qu'au fond, tu te détestes. Pathétique.
Informations
avatar
Katherine Saphard
Neutral

Fiche de personnage
Âge: 20 ans
Origine(s): Américane
Nombres d'effractions : Le cheval et le renard

Neutral

Féminin Messages : 26
Date d'inscription : 25/03/2017
Appartement : Appartement 6, Résidence B

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sleep is for the Weak [ft. Katherine]

Message par Invité le Ven 22 Déc - 23:15

Baxter
Owain

Saphard
Katherine

Sleep is for the Weak
Il a un rire clair.

-"Knew you'd say that."

Des heures en plus à se perdre, une, deux, à deux. Il ne les compte plus - parce qu'il peut passer autant de temps là sans avoir la moindre peur, sans avoir la moindre crainte quand les ongles de Katherine griffent pour attirer son attention.

Il tourne la tête quand elle l'enlace et flatte sa cuisine. Il avouera, elle arbore ce sourire si félin. Ce sourire si taquin - de l'égocentrisme dans son paroxysme. Elle croiserait les jambes des fois et le regarderait de loin si sûre d'elle. Une rose à épines, beaucoup d'épines, elle semblait porter des bagages des fois, feignant s'y perdre quand elle le montre au final par cette extérieur si cruel, et destructeur. Non seulement pour les autres, mais elle, surtout elle.

Owain la trouvait belle. Non pas forcément pour ces excès, à trouver sens dans l'inutilité des addictions, peut-être pour, cette vulnérabilité qu'elle lui laisse entrevoir - à faire ce qu'il jamais ne voudrait laisser voir chez lui. Les cheveux lâchés le matin, une fleur à la rosée au levé du jour, une robe argentée satin, il la serre contre elle quand elle l'appelle.

((Regarde toi, encore là, tu as l'air de te briser dans le miroir - non même, c'est toi qui l'a fracassé de ton propre poing.))

Il s'est rapidement associé à elle parce qu'elle même se déteste - comme lui se déteste, quand auto-dérision n'est plus, remplacée par une grossière et horrible dévalorisation de sa personne. Il le voit dans ses faux prétendants, avec ce sourire si malicieux. Tu lui parais mauvaise, Katherine, tu joues bien. Il joue avec toi, d'une manière similaire, vous vous reflétez. Ce n'est pas pour rien.

C'est que ça danse un peu dans la cuisine. Il a enfilé un haut ((aux protestations de Katherine)) et il la fait tourner. Il manquerait juste la musique à fond. C'est lui et elle là. Le monde semblerait leur appartenir. Les muffins salés sont au four, et il s'est étonné à trouver les ingrédients pour.

C'est que ça chante les titres en plus, de la pop - ce sur quoi s'accorder. Owain en oublie sa situation.

Il en a bien besoin.
avatar
Invité
Invité


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sleep is for the Weak [ft. Katherine]

Message par Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé



Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum