Nos amours

Membre du mois
https://i.imgur.com/cU5h73n.png

Voteur du mois
https://i.imgur.com/qwjm0ih.png

Ship du moment
https://i.imgur.com/V5oolqx.png
Credits

contexte, thème, organisation
© jadziajan

FML. And her. [PV : Katherine]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

FML. And her. [PV : Katherine]

Message par Invité le Dim 14 Mai - 1:04

SANDERS
Kendall

SAPHARD
Katherine

FML. And her.


Monster Girl Quest - Amira

Un long bâillement.
Le temps se réchauffait, l’été approchait à grand pas, et c’est en ce beau jour ensoleillé … Que Kendall se réveilla d’une courte nuit. La chaleur la prenait dans son sommeil – était-ce un effet placebo ? -, aussi n’arrivait-elle pas à s’endormir la veille, se tournant et se retournant dans tous les sens possibles et imaginables. Sa couverture et son corps lui faisaient subir l’enfer. Il n’y avait pas de juste milieu dans sa façon de mettre sa couverture sur elle. Soit elle avait trop chaud, soit trop froid. Un calvaire, qui dura jusqu’à ce qu’elle finisse par s’évanouir dans un trop grand besoin de repos.

Repos qui ne dura pas longtemps également – seulement quelques heures, pas plus de 5 ou 6, avant que les rayons du soleil ne viennent l’agresser. Décidément, elle n’avait pas de chance. Newwell a été spécialement conçu pour que ses habitants puissent vivre sans se soucier de rien, mais la gamine trouvait toujours quelque chose pour la contrarier. Sans qu’elle le veuille. Triste vie, que l’on vous dit.

C’est pourquoi, vers 9 heures, elle n’insista pas plus longtemps pour gratter du temps de sommeil en plus, et leva son petit corps frêle de son lit douillet. Elle avait mauvaise mine, et ce n’était pas au bout de quelques heures qu’elle allait pouvoir se débarrasser de son teint pâle et épuisé. Chose qui la fit soupirer avant de s’asperger son visage d’eau. Remarque, ça ne changeait pas vraiment de ses habitudes. Elle avait toujours une mine ennuyée ; aussi être fatiguée n’allait sans doute rien y changer. Et puis, ce n’était pas comme si elle voulait montrer une bonne image d’elle. Le seul souci qu’elle pourrait avoir avec un visage et une expression pareils serait les commentaires des autres, que ce soit de la moquerie ou de l’inquiétude – et par inquiétude le visage d’une rousse lui vint vite en tête.
Une pensée qu’elle chassa aussi vite qu’elle se frotta le visage.

Se préparant à sortir, enfilant un simple tee shirt deux fois trop grand et un short en jean, ainsi qu’une paire de sneakers passe-partout, Kendall ne prit avec elle qu’un peu d’argent qu’elle fourra dans sa poche, son téléphone, ses clefs, et enfin son porte-feuille. Elle comptait se rendre à la boulangerie du coin, n’ayant que bu du jus d’orange, ce qui ne lui était pas suffisant pour un petit-déjeuner. Le reste de son frigo était bien trop lourd pour elle, aussi aura-t-elle vite fait d’ajouter des lourdeurs à l’estomac en plus de son manque de sommeil … Décidément, elle était une vrai fragile.

Sortie de son appartement, Kendall se mit en direction de l’ascenseur. Ses cheveux, attachés en une queue de cheval basse, se balançaient de droite à gauche contre son dos. Elle n’avait pas pris la peine de mettre trop de soin dans sa queue de cheval, comme elle l’aurait fait habituellement. De toute, plus vite elle aura de quoi manger, plus vite elle retournera dans sa chambre pour hiberner le reste de la journée …

Au bout de quelques secondes, elle réalisa que l’ascenseur, qu’elle appela via le bouton, mettait du temps à venir, même après avoir appuyé une fois. Puis deux. Puis trois. Au bout de trois, elle appuya avec force et répétition sur celui-ci, perdant patience : avant qu’enfin les portes s’ouvrent devant elle. Satisfaction … Suivie de déception.

« … Ah. »

Une masse anormale de cheveux, mettant en avant des yeux bleus qu’elle ne connaît que trop bien mais en même temps trop peu. Une douce odeur de vanille qui irritait plus Kendall – chose qui n’était qu’évidente – que l’apaisait. Et enfin un sale sourire qui se dessinait à sa vue. Oh, non, pas elle, pas dès le matin … Euh … Merde … C'était quoi déjà, là …

« … La vache à lait superficielle. Kath-truc. Je sais plus. Fuck it. »

Kendall voulait pas la croiser, encore moins le matin, encore moins un jour où elle est fatiguée, et encore moins quand elle a envie de vite rentrer chez elle. En soit, c’était le pire moment pour la voir, cette femme dont elle ne cherche même pas à se souvenir du nom pour multiples raisons, cette femme qu'elle ne chercha pas non plus à cacher son dédain pour ... Cette même femme qui allait sûrement trouver de quoi la clasher pour ce qu'elle a dit dans moins de quelques secondes ...
avatar
Invité
Invité


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum