[EVENT PRINTEMPS] Cueillir des fleurs. (ft. des gens)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[EVENT PRINTEMPS] Cueillir des fleurs. (ft. des gens)

Message par Jan Lyons le Dim 7 Mai - 15:56


Cueillir des fleurs.
FT. LE PARC

Jan observe le paysage autour de lui. Effectivement, ce parc lui semble tout à fait naturel. Ses couleurs vibrantes correspondent à celles d’un doux printemps dans l’hémisphère nord, et un léger vent traverse la cime des arbres, déplaçant une à une les feuilles, suivant une courbe agréable à regarder.
Il apprécierait presque le chant de la nature, si ce n’était pour le brouhaha constant autour de lui ; il semblerait que la population entière de la ville se soit réunie dans le parc. Ce n’est pas étonnant. Il aimerait se convaincre que ce n’est que pour faire plaisir à Liberty, qui semble sincèrement vouloir les amuser, que tout le monde a rejoint le parc, mais il ne peut pas se leurrer. Il ne sait que trop bien que plus de la moitié des personnes alentour sont venues car elles s’y sont senties obligées par ce message laissé à l’entrée de leurs appartements, et le reste y a tout simplement été forcé.
Jan se moque bien des sentiments de Liberty, si tant est qu’elle en ait, cependant en cet instant précis, alors qu’il est entouré d’une nature si belle, et si réaliste, il ne peut s’empêcher de penser que le monde est bien cruel avec ce que ce programme a accompli. Là, dans un parc, entouré des sensations et senteurs de la nature, voyant au loin une Liberty ayant l’air ravie de sa dernière trouvaille, il ne parvient tout simplement à se dire que tout a été orchestré sans penser au bien être des gens – que le programme est une œuvre égoïste, qu’ils passeront tous un mauvais moment – toutes ces choses négatives que tout le monde en dit, ou en pense. Il lui est tout aussi difficile de ne voir que du bon dans sa présence ici, c’est certain – mais la nature est trop belle, et le sourire de Liberty, étrangement trop vrai.
Il inspecterait peut-être plus longtemps son expression pour comprendre ce qu’il se cache derrière tant de sincérité, mais il craint de trop rapidement s’en dégoûter ; alors, il décide de penser à autre chose.
Il regarde autour de lui, observant cette fois-ci les gens. Il en connaît certains, d’autres non – une chose est sûre, c’est que tout le monde est bien là. Il est pour l’instant seul. Selon ce que la situation demande, il ira ou non rejoindre des collègues, ou peut-être en ce cas, collaborateurs.
« Pff. »
Enfin, les conversations se calment, et Liberty prend la parole. Elle annonce quelle sera l’activité. Une cueillette de fleurs.
Une cueillette de fleurs. Jan la fixe comme il fixerait un professeur lui demandant d’écrire trois commentaires littéraires en une semaine. Elle est pas folle, non ? Cueillir des fleurs !
Cueillir des fleurs ! Comme s’il n’avait que ça à faire !
Par réflexe, il se tourne vers la sortie – il n’est que moyennement surpris en la voyant fermée. Il ne fait pas même l’effort de se diriger vers elle pour tenter quoi que ce soit. L’intelligence artificielle, plantée là-bas, a bien dit que l’activité n’était pas obligatoire, mais étrangement, le programme ne semble pas obéir à ses ordres. Qu’elle mente, ou que cela soit fait contre son souhait, il n’en a pas la moindre idée, et bien trop rapidement, il découvre qu’il s’en moque.
Jan soupire, et s’étire tranquillement. Cueillir des fleurs, ha ! Tant pis, ça ne lui coûterait rien. Après tout, il n’a rien de mieux à faire. C’est bien mignon comme activité.
« Non mais quelle blague »

À vrai dire, il est partagé. Une partie de lui semble vouloir gentiment expliquer à Liberty qu’il ne faut pas le prendre pour un con, et l’autre semble préférer s’assagir.
Alors, pour ne pas se causer de soucis, il choisit de s’en moquer.
Il lance un regard alentour, tentant d’assimiler les comportements de chacun. Opèrera-t-il seul, ou en groupe ? S’il est seul, il ne se voit que trop bien cueillir une fleur en soupirant, histoire de faire sembler, s’allonger dans un coin d’herbe semblant confortable, et attendre que le temps passe.
Il regarde face à lui, mais aperçoit du coin de l’œil quelqu’un s’approcher vivement de lui. Oh-oh. Il allait commencer à s’accommoder à l’idée d’une sieste durant tout l’après-midi.
avatar
Jan Lyons
Award de celui qui prend le plus la pose sur son avatar

Fiche de personnage
Âge: 17 ans
Origine(s): Anglais/Français
Nombres d'effractions : 1

Jan Lyons
Award de celui qui prend le plus la pose sur son avatar

Masculin Messages : 225
Date d'inscription : 10/08/2016
Appartement : Appartement 1, Résidence A

Voir le profil de l'utilisateur http://newwell-city.actifforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT PRINTEMPS] Cueillir des fleurs. (ft. des gens)

Message par Owain S. Baxter le Sam 13 Mai - 22:03

Baxter
Owain

Some people
in the park

Pick up flowers
Il a fallu attendre un petit moment avant que le bruit de foule ne se dissipe tout à fait dans le parc. Il faut dire que la population de Newwell-City n'est pas un nombre négligeable. Owain prête particulièrement attention aux expressions et au langage corporel de l'IA alors qu'elle leur adresse ces mots.

Elle les salue d'abord et les remercie d'êtres venus - gratitude dont il se moque d'un léger rire car il en a vu quelque uns et unes apparaître autour de lui le visage stupéfait de leur présence en ces lieux. Il note que c'est à ça que ressemble donc la téléportation d'un point de vue extérieur. Le blond reste attentif à ses dires cependant.

Liberty voudrait que l'on choisisse la fleur de l'année d'un ton plein de vigueur. Elle leur explique avoir dispatché cinq types de fleurs, plantées sur une motte de terre, à part. Liberty voudrait que l'on lui cueille et apporte dans le temps limité autant de fleurs d'un même type que possible. Liberty dit que la fleur gagnante sera celle que l'on verra le plus à Newwell-City. L'IA donne quelques précisions sur la durée de l'activité, dit qu'elle ne force personne à y participer alors que bien nombreux sont ceux qui ne voulaient en rien être ici. Elle semble espérer que cette cueillette fasse plaisir.

Sans surprise, il pense croire que ça lui plairait vraiment. Owain est quelque peu frustré de remarquer que Liberty était à nouveau au centre de ses songes. Elle aura cet éternel avantage sur lui, sûrement.

Il pense que ça pourrait être sympa, au final. C'est un bon moyen d'en apprendre des gens, Owain y voit une opportunité. Il ignore si là était le réel but de Liberty à travers ces événements et autres, mais c'est bien le type d'activité qui rapproche les gens.

Il pourrait faire des conneries comme du rentre dedans à une multitude d'inconnus avec des caddies et crier "strike" pour la bêtise de la chose. Mais il est quasi sûr qu'il n'y ait rien qui lui permette de faire ça ici.

Il voit les gens se mouvoir peu à peu à la fin du discours de Liberty. Il fait légèrement frais, et Owain tire donc les manches de son sweat, qu'il avait retroussées jusqu'à lors. Alors qu'il cherche des visages familiers autour de lui, il voit Jan assez rapidement. Owain sourit légèrement. Cela pouvait pas mieux tomber.

Owain regarde encore une dernière fois autour de lui rapidement, sans vraiment trouver d'autres visages dont il reconnaissait les traits. Il aurait pu chercher de manière un peu plus ardue, cela ne serait pas compliqué de trouver des potes parmi les foules s'il fournissait l'effort nécessaire. Il hausse légèrement les épaules, peu importe. Owain se décide à aller saluer Jan avec entrain. Ce dernier semble l'avoir vu venir.

-"Ça fait plaisir de voir un visage familier, Owain lui sourit à pleines dents, satisfait, salut, Jan - Liberty t'a pas téléporté de force ici, si ?"

avatar
Owain S. Baxter
Roguelight, smile as sly as it is bright.

Fiche de personnage
Âge: 19 ans
Origine(s): Américaine
Nombres d'effractions : Brebis sur Cthulhu

Owain S. Baxter
Roguelight, smile as sly as it is bright.

Masculin Messages : 40
Date d'inscription : 29/12/2016
Appartement : Appartement 1, Résidence C

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT PRINTEMPS] Cueillir des fleurs. (ft. des gens)

Message par Akiro Lynn le Dim 14 Mai - 20:00

Cueillez.
feat. jan et owain, de loin
Le vent souffle légèrement, provoquant un son de bruissement des feuilles et toutes sortes de plantes alentour. L’herbe touche son dos tel une caresse humide et rafraichissante. En y payant bien attention, il peut entendre le bois de l’arbre le plus proche craquer, si doucement que fort, tel un homme s’étirerait.
Et il entend sa propre respiration, si faible qu’elle pourrait disparaître ; et il sent son propre pouls, il ressent sa propre vie.
Akiro est arrivé en avance au parc. Si son excuse est qu’il n’avait rien de mieux à faire, il était en réalité tout simplement paniqué à l’idée de partir en retard, et être pris pour un délinquant de quelque sorte, ainsi que puni adéquatement.
C’est un parc relativement vide qui l’a accueilli ; aussi, après avoir attentivement observé les alentours à la recherche d’une réunion qui aurait eu lieu plus loin que prévu, il a décidé de s’installer dans l’herbe, tout près de l’entrée. Il y est d’abord resté tout simplement assis, mais le temps passant, s’est retrouvé allongé sans vraiment l’avoir réalisé, et peu à peu, ses yeux se sont fermés, et ses oreilles se sont ouvertes aux sons de l’existence. Son téléphone est dans sa poche, et il aurait pu contacter qui que ce soit par SMS, pour passer le temps, ou demander leur temps d’arrivée ; mais il ne se voyait pas gaspiller le temps précieux de quelconque de ses camarades, et après tout, se complait dans la solitude.

Chaque minute passant, les bavardages alentour se font plus fréquents, et plus dérangeants – et, bientôt, Akiro sait que tout le monde est là. Il ouvre les yeux, et immédiatement se relève vers sa position assise. Il tourne la tête dans tous les sens, observant les gens présents, et ne trouve que des inconnus.
Silencieusement, il place sa tête entre ses genoux, seulement relevée pour que ses yeux puissent voir de face, et il attend.
Blablabla, blablabla, blabla, blabla, bla.
Les discussions se raréfient, ou deviennent chuchotements, et Liberty prend la parole. Le rouquin ferme les yeux, et écoute ; bonjour à tous, aujourd'hui, vous allez pouvoir choisir la fleur de l'année. J'ai dispatché dans le parc 5 types de fleurs, et vous devrez en cueillir autant que vous pouvez.
Il rouvre les yeux. Il lève la tête, et regarde les expressions, et réactions, des inconnus en face de lui. La majorité désapprouve, d’autres semblent étonnés. Il regarde de côté ; le portail d’entrée est fermé. Pas de fuite possible.
Il baisse le regard et ronge les peaux du bout de tous ses doigts. Si l’activité lui semble mignonne, et même une bonne surprise, s’il a bien envie de découvrir la nature de ce parc, Akiro ne veut pas y prendre part. Akiro ne prend pas part aux activités ; Akiro ne se mêle pas aux jeux des autres. Il ne l’a jamais fait, et le forcer dans ce nouveau lieu plein d’inconnus ne changera rien à ses habitudes – il ne peut pas trop s’en approcher, car il sait qu’il va partir.
Il ne sait pas comment, mais il ne peut pas ne pas partir. Akiro n’est pas Akiro s’il n’arrive pas pour partir.
Mais il semblerait qu’il n’ait pas d’autre choix que de se trouver un groupe, ou qui que ce soit avec qui rester. Il ne participera jamais à cet activité seul, il n’en aurait jamais la foi – et surtout, trop peur de déranger de plus grands groupes mieux organisés, cueillir les mauvaises fleurs, mal gérer son temps ; faire n’importe quoi. Il est loin d’être incapable, mais sa faible confiance en lui ne fait que l’en persuader.
Alors il se lève presqu’immédiatement à la suite du discours de Liberty, et évitant les gens comme il éviterait des obstacles lors d’une course, il part à la recherche d’une connaissance – qui que ce soit qui lui semblerait bien vouloir de quelqu’un comme lui dans son groupe, et de manière générale ne rien avoir contre son existence. Le flot d’inconnus est si grand qu’il en perdrait presque son souffle, mais finalement il sort du plus gros de la foule, et se retrouve de l’autre côté.
Il regarde de gauche à droite – et là, tel un trésor, tel le PNJ entouré d’une lumière dorée attendant de lui donner une nouvelle quête, apparaît une tête qui lui est bien connue, légèrement en marge de la foule. Trop content d’avoir trouvé quelqu’un correspondant à ce qu’il cherchait, son cœur fait un bond dans sa poitrine, et c’est de peu qu’Akiro se retient de courir et sauter dans les bras de Jan tel un enfant retrouvant sa maman.
Il reste donc immobile quelques secondes avant d’y aller, et regarde son vieil ami de là où il est. Celui-ci ne semble pas l’avoir remarqué – mais surtout, il ne semble pas être avec qui que ce soit d’autre. « Yes. » Akiro s’apprête à avancer vers lui, mais soudain, d’un pas fier, sort de la foule un autre blondinet.
Le rouquin s’arrête net, et observe la scène ; voilà Owain, qui bien qu’il soit une personne qu’il connaît et apprécie, lui est bien moins agréable que Jan, qui s’avance vers celui-ci et va lui parler.
« Arg. » Déçu, Akiro détourne le regard et fixe tristement un coin d’herbe. Maintenant qu’il y pense, il aurait peut-être dû se jeter le premier sur Jan – après tout, il aurait dû s’attendre à ce que dans ce type d’activité, il soit relativement populaire. Puis il secoue la tête et un sourire lui échappe ; y réfléchissant plus sérieusement, il se doute bien qu’autant qu’il l’apprécie, son vieil ami ne l’aurait sûrement pas littéralement accueilli les bras ouverts.
Il retourne la tête vers ses deux connaissances, toujours de loin, et les observe. Il se demande si Owain compte réellement rester auprès de Jan – il va donc rester ainsi au moins quelques minutes. Même s’il le fait, il lui faudra peut-être bien aller vers eux au final ; Owain n’est pas la pire personne à avoir de son côté, après tout. Mais, que ça soit rationnel ou non, il préfère attendre pour l’instant.
avatar
Akiro Lynn
Neutral

Fiche de personnage
Âge: 17 ans
Origine(s): Anglais/Japonais
Nombres d'effractions : 0

Akiro Lynn
Neutral

Masculin Messages : 33
Date d'inscription : 02/04/2017
Appartement : Appartement 5, Résidence A

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT PRINTEMPS] Cueillir des fleurs. (ft. des gens)

Message par Katherine Saphard le Ven 26 Mai - 15:43

Event
ft. les gens

Katherine se tenait allongée dans son lit, mastiquant son chewing-gum en pensant, pensant à quoi . Au fait qu'elle devait se rendre au parc pour je ne sais quelle raison, elle n'avait même pas pris la peine de lire le message jusqu'au bout, trop fatigant comme activité. Alors elle s'était affalée sur son lit, songeant à si elle allait se rendre au fameux lieu de rendez-vous.
Peut-être allait-elle rencontrer un autre ou une autre amant/amante. Ou alors un valet, elle avait bien besoin de quelqu'un pour la conseiller dans ses milliers de vêtements (car qui dit femme, dit grande garde-robe). Elle soupira et rassembla son courage pour se lever et quitter son lit, se dirigea vers la salle de bain, elle se peigna les cheveux en deux couettes en rajoutant des barrettes à tête d'ours, se mit une tonne de maquillage sur le visage et un rouge à lèvres rouge sang. Puis elle se parfuma avec son fameux parfum (merci captain obvious) à la vanille avant de sortir de chez elle pour partir en direction du parc en chantonnant une chanson pop. Elle croise sur son chemin quelques connaissances à elle qui lui font des compliments sur sa superbe tenue, elle leurs parle un peu avant de se désintéresser d'eux et de les abandonner.
Arrivée au fameux parc, elle observa les gens avec un sourire mesquin, elle guettait ses futures proies... Mais son attention se détourna des personnes qui l'entouraient pour se focaliser sur Liberty... Brr elle trouvait Liberty flippante ! Si seulement il y avait un moyen de se débarrasser d'elle, un moyen pour qu'elle les laisse tranquille où carrément la supprimer ! Elle écouta le discours de cette connasse... Attendez, quoi ! Cueillir des fleurs ! Sérieusement ? C'était une activité de hippie coincé du cul qui fumait du gazon ça, pas une activité digne d'elle.
Elle serre les poings, se retenant de frapper la première personne qui passait devant elle, au lieu de ça, elle attendit que tout le monde se divise pour rejoindre un de ses «amis», à savoir Owain. Elle se rapproche discrètement de lui et lui embrasse la joue lui laissant une marque de rouge à lèvres avant de sourire, elle lance un bref regard vers l'autre blond mais ne lui adresse pas la parole, elle s'en moque pas mal.


-Hey ! Vous allez bien ? Vous trouvez pas un peu que cette activité c'est un peu nul, genre vraiment, cueillir des fleurs c'est so 2002 quoi ! 


Katherine Saphard
Neutral

Féminin Messages : 17
Date d'inscription : 25/03/2017
Appartement : Résidence B, Appartement 6

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT PRINTEMPS] Cueillir des fleurs. (ft. des gens)

Message par Jan Lyons le Dim 4 Juin - 1:27


Cueillir des fleurs.
FT. OWAIN ET KATHERINE

Owain se dirige vers lui, son sourire habituel aux dents. Jan ne lui montre pas d’expression particulière ; il le regarde tout simplement, attendant son arrivée.
« Ça fait plaisir de voir un visage familier », dit-il en s’approchant.
Jan ne prend même pas la peine d’exprimer la pensée qui lui passe le plus rapidement l’esprit, qui est qu’il ne devrait pas être si difficile de trouver n’importe quel visage familier, surtout pour quelqu’un comme Owain, lors d’une activité obligatoire pour littéralement tout le monde, et il le laisse terminer.
« Salut, Jan - Liberty t'a pas téléporté de force ici, si ? », demande le nouvel arrivé.
À cela, Jan hoche les épaules. Téléporté ici ? N’importe quoi. Il n’est pas de ceux qui se laisseraient emporter par la force seule d’un programme se voulant surpuissant. Qui plus est, il est si rangé, si sage, et tout le monde le sait – un garçon de bonne famille comme lui ne prétendrait même pas mal agir, ha !
Souriant d’une façon très neutre et presque sage, il lui répond tout simplement, levant la main en guise de salut :
« Heya. Ça ne risque pas, j’ai trop de pitié pour Liberty pour lui désobéir quand elle semble si enjouée. La déception, c’est un sentiment trop désagréable pour que je laisse même un robot le découvrir. »
À cet instant même, il sent une sorte de force autour de son genou, comme s’il réalisait soudainement l’existence d’un bracelet à cet endroit. Ce n’est pas la première fois que cela arrive ; il lui suffit d’y penser pour d’un coup réaliser sa présence. Comme vexé par cette pensée qui lui a rappelé cela alors même qu’il se disait très sage et impassible à toute téléportation, il décide de se dire que de toute manière, il n’est venu là que parce qu’il s’ennuyait, et qu’il serait idiot de ne pas profiter d’une occasion de sortir alors qu’il n’a strictement rien à faire. Il sait parfaitement qu’il est parti pour sentir une gêne sur sa jambe tout l'après-midi, mais il ne s’agit nullement de douleur, et il s’y habitue de plus en plus, aussi décide-t-il de ne même pas tenter d’y toucher pour essayer de faire quoi que ce soit.
Alors il discute avec Owain ; par ce qu’on appelle le small talk anglais, ils discutent plus ou moins de l’activité actuelle, ou de leur présence ici tout simplement. Parvenant à ne pas se concentrer sur son bracelet ou tout ce qui le concerne et ne fait qu’empirer son existence, Jan parvient à tenir une conversation agréable, avec quelqu’un qu’il commence à très bien connaître - que ce soit parce qu’ils se parlent bien assez souvent selon lui, ou parce qu’il cache assez peu quelconque information à son propos.
Cela ne dure pas énormément de temps, quelques minutes peut-être, avant qu’une nouvelle silhouette n’apparaisse. Il lui jette un rapide coup d’œil alors qu’elle s’approche d’eux ; il ne s’agit que d’une blondasse – et ce n’est que parce qu’il a une idée de qui elle est qu’il se permet de penser chose telle. Il n’a pas le plaisir de la connaître, ni l’envie, mais cela importe peu, car ce n’est visiblement pas pour lui qu’elle est là. Elle arrive, et immédiatement embrasse la joue d’Owain, y laissant une marque de rouge à lèvre atroce, à propos de laquelle Jan décide immédiatement de ne pas faire la moindre remarque. L’observant rapidement de bas en haut, celui-ci se demande si son cher camarade n’a pas quelque chose pour les filles se coiffant en couettes car celle-ci ne lui a pas parue être son unique amie ; un trouble lié à l’enfance sans doute, se dit-il, riant intérieurement tant la chose ne lui semble pas drôle.
« Hey ! Vous allez bien ? Vous trouvez pas un peu que cette activité c'est un peu nul ? Genre vraiment, cueillir des fleurs c'est so 2002 quoi ! », dit-elle en le regardant très rapidement, s’adressant plutôt à Owain.
Le jeune homme se retient une grimace de dégoût. La manière de s’annoncer et de s’exprimer de cette jeune femme lui semblent les plus atroces imaginables. Il n’est évidemment pas surpris, mais il souhaiterait fortement qu’elle s’en aille ; là où il peut supporter Owain, il se doute bien que son quota d’envies de meurtre augmente à chaque seconde qu’elle passe en sa présence.
« Et ce bracelet qui m’emmerde. »
Ce n’est pas pour montrer sa désapprobation qu’il décide de ne pas lui répondre, ni par irrespect, mais car il sait parfaitement qu’elle n’est concentrée que sur son petit jouet en face de lui. Laissant Owain gérer la chose, il jette un regard alentour. Après tout, si qui que ce soit d’autre décide de les rejoindre, quelle qu’en soit la raison, autant qu’il s’y attende.
À ce moment-là il aperçoit un rouquin qu’il connaît parfaitement bien ; celui-ci ne croise pas son regard, semblant regarder ailleurs. Jan hausse les sourcils. Bien sûr qu’il le regardait. Il ne s’agit pas d’Akiro s’il ne le regardait pas.
Il l’observe quelques secondes, puis détourne son regard vers ses deux supposés interlocuteurs, poussant un léger soupir. Il pense rapidement à l’angoisse que sentirait Akiro à sa place. Il serait mieux avec lui.
« Mais bien sûr, je m’en fiche. »
avatar
Jan Lyons
Award de celui qui prend le plus la pose sur son avatar

Fiche de personnage
Âge: 17 ans
Origine(s): Anglais/Français
Nombres d'effractions : 1

Jan Lyons
Award de celui qui prend le plus la pose sur son avatar

Masculin Messages : 225
Date d'inscription : 10/08/2016
Appartement : Appartement 1, Résidence A

Voir le profil de l'utilisateur http://newwell-city.actifforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT PRINTEMPS] Cueillir des fleurs. (ft. des gens)

Message par Owain S. Baxter le Lun 12 Juin - 22:07

Baxter
Owain

Jan
& Kath

Pick up flowers
-"Heya. Ça ne risque pas, j’ai trop de pitié pour Liberty pour lui désobéir quand elle semble si enjouée. La déception, c’est un sentiment trop désagréable pour que je laisse même un robot le découvrir.

Owain lui rend un sourire connaisseur à ce qu'il comprend être une touche de moquerie de la part du Jan. Il était question de Liberty, et sa présupposée capacité à ressentir des émotions. Pour une certaine raison, ce sujet revient souvent. Non pas Jan en particulier mais, beaucoup de ses connaissances en ont à dire sur Liberty. Peut-être happés par l'illusion qu'elle représente, sujet favori de pamphlétaires et louanges confondues. Il est bien sain de charrier l'IA à son dépourvu, après tout, il fallait bien s'occuper comme il pouvait.

Cela parle avec le blond platine, de commodités, de ce qu'ils comptaient faire de l'activité où tous deux ont été subtilement obligés de se rendre. Rien de ça ne perturbe Owain, et il en comprend qu'il en va du même avis pour Jan. La conversation dure quelques minutes, assez pour que ça lui aille. Il le fait légèrement rire le Jan, un rire franc. Il y a quelque chose de perturbant dans le self-control de Jan, qu'il arrive au blond de vouloir le décontenancer. Sans succès, soit, c'est une force chez son camarade, Owain remarque.

Il voit Katherine arriver et l'embrasser sur la joue de manière brusque au dernier moment. Que dire d'autre qu'il ne la pas vue venir. Elle serait surement outrée par cette révélation, tiens. Ses lèvres le pince, comme elles le font quand elle laissent une marque. Owain lui sourit et émet une onomatopée lui indiquant qu'il acquiesce avec son attitude charmeuse et défiante, il n'a qu'à laisser la marque là - ça lui fera plaisir. Chose qu'elle lui rend de son air fier et malin.

-Hey ! Vous allez bien ? Vous trouvez pas un peu que cette activité, c'est un peu nul, genre vraiment, cueillir des fleurs c'est so 2002 quoi !

- Tsss, 2000, Kath, t'as un train de retard, il tique légèrement d'une expression attentionnée et d'humeur taquine avant de venir la décoiffer alors qu'elle avait, de ce qu'il voit qu'elle porte, prit un temps non négligeable à se préparer. Il a ce sourire tout à fait béat, qu'il est tout à fait conscient de porter. S'accordait-il déjà au thème, c'est en toute franchise une activité qu'il trouve adorable à souhait - comme ceux qui l'entourent, de leurs propres manières.

Katherine éclate de rire, l'expression malicieuse. Peut-être légèrement contrariée qu'il l'aie décoiffée, qu'en sait-il. Il est peu sûr de ce qu'il voulait faire en passant sa main dans ses cheveux, la contrarier, la faire rire, un peu des deux, un peu de son attention. Owain a une légère pause. Il laisse le sujet passer et se tourne vers les deux personnes qui font sa compagnie en commençant à se déplacer.

- Au pire on peut voir à quoi ressemble cette motte de terre dont parlait Liberty et voir ce qu'on fait de là", il reprend ce dont lui et Jan parlaient, pour l'adresser à sa compagnie, d'avis qu'il comprend divergents sur que faire dès lors.
avatar
Owain S. Baxter
Roguelight, smile as sly as it is bright.

Fiche de personnage
Âge: 19 ans
Origine(s): Américaine
Nombres d'effractions : Brebis sur Cthulhu

Owain S. Baxter
Roguelight, smile as sly as it is bright.

Masculin Messages : 40
Date d'inscription : 29/12/2016
Appartement : Appartement 1, Résidence C

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [EVENT PRINTEMPS] Cueillir des fleurs. (ft. des gens)

Message par Akiro Lynn le Sam 17 Juin - 18:33

Cueillez.
feat. jan, owain, et katherine
Des gens s’ajoutent et s’ajoutent, et c’est comme un cauchemar pour Akiro.
Il ne s’agit peut-être en réalité que d’une personne, mais le rouquin peut déjà voir la planète entière rejoindre le groupe de son ami, et lui, toujours aussi seul, à les regarder de son air perdu.
Le fait qu’il s’agisse d’une inconnue ne fait qu’empirer la chose. Si il y a une chose qu’Akiro ne sait pas faire, c’est connaissance – et qui plus est, plus il est stressé, et plus sa timidité s’accentue, et plus de gens s’ajoutent, plus il est stressé. Il se sent déjà perdu dans une boucle infinie de panique et de nouvelles têtes, et aussi ridicule qu’il la sache, son angoisse prend le dessus sur tout son être.
Il n’y a pas vraiment de raison pour une telle réaction. Elle arrive presque aléatoirement; il est parfois très à l’aise, et parfois, tel qu’il est actuellement.  
Quelques secondes, ou quelques heures… Akiro ne sait pas depuis combien de temps il est là, à fixer un coin d’herbe, en train de s’imaginer qu’adresser la parole à une inconnue aux airs extravertis sera la fin du monde. Il s’efforce de relever la tête; peut-être que voir celui en qui il a le plus confiance lui permettra de retrouver espoir, ou juste calme. Car ainsi il pourra sûrement s’auto-convaincre qu’il peut oser, il pose son regard son bonhomme préféré, et le regardant ainsi, soupire.
C’est si bête, mais que serait-il, sans celui-là ? À l’instant même où il a reçu ce message de Liberty, Akiro savait que Jan était le seul avec qui il voudrait être. Autant qu’il ait pu prétendre à lui-même qu’il partait à la recherche de n’importe quelle tête connue, c’est ce blondinet qu’il cherchait frénétiquement – et le voilà prêt à vaincre ses peurs pour le plaisir seul de le côtoyer.  
Haha.
Il l’aime.
Honnêtement, cueillir des fleurs, ne pas les cueillir, le regarder, ou être à son côté, qu’importe, tant qu’il s’agit de Jan. Qu’il soit puni ou oublié, quoi que ce soit peut bien lui arriver, car Jan est le seul sens qu’il ait pu jamais trouver à sa vie.
Il ne peut pas le forcer à constamment le côtoyer, car il l’aime trop pour se permettre lui risquer le moindre malaise, mais rien ne peut l’empêcher de constamment penser à lui.
C’est si bête, si bête. Cueillons des fleurs ensemble, et raconte-moi un peu ce que tu veux, car ce sera toujours mieux que quoi que ce soit d’autre dans cet univers. Haha. Si Owain et cette inconnue si lambda méritent de côtoyer Jan, Akiro doit le pouvoir aussi. S’il n’a pas l’amour de son blondinet préféré, il espère au moins avoir réellement son amitié.
Et Akiro se sent presque assez confiant pour aller vers le petit groupe à présent, car il sait par trop qu’il ne souhaite que ça – jusqu’à ce qu'il croise, l’espace d’une seconde, le regard du fameux Jan.
Immédiatement le rouquin détourne les yeux, et prétend regarder ailleurs. C’est un réflexe, au fond si normal, et prévisible du grand angoissé qu’il est, et bien qu’il sache pertinemment que le garçon a remarqué qu’il l’observait, il ne peut pas s’empêcher de faire semblant.
Haha. Tout se passe si vite, mais lui pense être debout, planté, là, depuis des heures. Il n’arrive pas à de nouveau regarder vers Jan – et tout son esprit peut bien lui répéter que ce n’est pas grave, qu’il n’y a pas de raison de s’inquiéter, qu’il est normal de regarder un ami à qui l’on veut parler, et que sûrement il s’y attendait de toute manière, Akiro reste immobile et préfèrerait soudain être enfoncé sous terre.
Il ferme les yeux. « Au pire on peut voir à quoi ressemble cette motte de terre dont parlait Liberty et voir ce qu'on fait de là », entend-t-il.
Il les rouvre. Ah, non. Owain dit bel et bien ça dans le but de partir – ils ne partiront pas sans lui. Non, ce n’est pas question. Il a le droit le premier à Jan. Il était là d’abord, de toutes les manières dont on puisse le voir. Il hésite quelques secondes, le temps de conversation courte qu’il n’entend pas, puis comme pris d’un zèle soudain, il se dirige d’un pas franc vers le groupe. Certain que rien ne se dit, et qu’il ne coupe personne, il dit :
« Salut, un jeune homme angoissé cherche quelqu’un avec qui savoir quoi faire de cette activité. Seriez-vous prêt à l’adopter ? »
Il sourit poliment, ponctuant son air gêné qu’il n’a pas à feinter. Il regarde chacune des personnes autour, l’inconnue en inclinant la tête rapidement, comme signe de salut, Owain un peu plus longtemps, et Jan en dernier. Il le regarde quelques secondes, et ne peut s’empêcher de détourner les yeux vers les deux autres personnes.
Il n’a fait que passer la première étape. Les choses vont lentement pour le petit être sensible qu’il est.
avatar
Akiro Lynn
Neutral

Fiche de personnage
Âge: 17 ans
Origine(s): Anglais/Japonais
Nombres d'effractions : 0

Akiro Lynn
Neutral

Masculin Messages : 33
Date d'inscription : 02/04/2017
Appartement : Appartement 5, Résidence A

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum